Accueil Environnement Eolien: l’ex ministre de l’écologie Delphine Batho fait voter la notion de...

Eolien: l’ex ministre de l’écologie Delphine Batho fait voter la notion de saturation paysagère

542
0

Jeudi 15 décembre 2022 dans la soirée, l’Assemblée a achevé l’examen, en première lecture, des articles du projet de loi relatif à l’accélération de la production d’énergies renouvelables. Le vote aura lieu le mardi 10 janvier 2023, après les questions au gouvernement. Nous vous avons informé de la contenance de ce projet quant à plusieurs points. Nous avons mis en avant le concept développé par le député communiste de Seine Maritime, Sébastien Jumel. Ce dernier a utilisé l’expression « humiliation territoriale » vis à vis du trop grand nombre d’éoliennes installées dans certains territoires. Notre région est particulièrement concernée.

Parallèlement , la députée écologiste Delphine Batho, a elle aussi mis en avant le problème de la saturation éolienne et évoqué nos départements.

Une proposition adoptée pour éviter les effets de saturation éolienne

Cela a dû faire grincer des dents du côté de la majorité présidentielle prête à tout pour déployer au maximum les éoliennes.

Un article a été ajouté en commission à l’initiative de l’écologiste Delphine Batho. Il prévoit que l’autorisation d’exploiter une éolienne sur un territoire tienne compte de « la puissance de production d’électricité », du « nombre des installations (…) déjà existantes dans le territoire concerné », de « la nécessité de diversifier les sources d’énergies renouvelables localement ». Mais aussi « de prévenir les effets de saturation visuelle ». Voilà qui constitue un pare feu face au déploiement de cette énergie intermittente et dont l’efficacité est remise en cause par nombre de scientifiques.

Malgré les tentatives du rapporteur Renaissance Pierre Cazeneuve, les députés de l’alliance de gauche Nupes, les Républicains, du RN, et plus étrange des députés de la majorité ont voté contre l’amendement de suppression du rapporteur Renaissance. La proposition de Delphine Batho a donc été adoptée.

En revanche, comme l’exprime Delphine Batho, cela ne signifie pas une remise en cause de son opinion quant à l’éolien. Elle y est favorable mais souhaite que les zones géographiques hautement concernées ne le soient plus. Mieux, elle propose que l’avancée dans l’éolien de ces territoires soit reconnue.

Reconnaissance de Christophe Coulon, vice président de région et proche de Xavier Bertrand

On sait l’exécutif régional remonté contre les projets éoliens terrestres. Cela est beaucoup moins vrai pour le projet en mer de Dunkerque. Christophe Coulon, vice-président en charge de la ruralité et de la sécurité au conseil régional, a félicité l’ex ministre.

Ce soutien validerait il l’énergie éolienne? Car l’amendement de l’élue écologiste n’est pas d’arrêter l’éolien mais de mieux le répartir entre les territoires. Son département des Deux Sèvres est fortement impacté par cette source d’énergie. N’agirait elle pas uniquement pour complaire ses administrés? N’aurait il pas fallu lui demander d’aller plus loin? Comme l’a fait à maintes reprises Xavier Bertrand en demandant un arrêt total des éoliennes?

Les éoliennes, illustration du mépris parisien pour les territoires

Autre information certes un peu décalée vis à vis de ce sujet est la réaction de la journaliste de BFM TV quand est abordé ce sujet sur leur antenne.

Le titre de l’article de BFM est « le surprenant amendement de Delphine Batho ». Faisant peut être référence à la couleur politique de l’élue, la journaliste Adeline François, ne peut s’empêcher d’esquisser un sourire « mais que reproche t’elle exactement aux éoliennes? »

Type de réaction qui ne doit pas vraiment faire sourire en revanche les français qui de leur salon voient ces grands mats de fer, entendent le bruit de leurs pâles tourner et la lumière scintiller en continu.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentQuelles activités pour vos enfants juste avant Noel?
Article suivantLe prénom occitan Artús refusé par l’état civil en Lozère

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici