Accueil Politique Marine Le Pen demande la dissolution de tous les groupes considérés comme...

Marine Le Pen demande la dissolution de tous les groupes considérés comme extrémistes

458
0

Le 18 décembre, Marine Le Pen cosignait un courrier avec Jean Philippe Tanguy, député de la Somme, à destination d’Elisabeth Borne. Mais pas seulement. Cette lettre était aussi adressée à Gérald Darmanin. Elle leur fait une demande qui peut sembler singulière: la dissolution d’associations qui bafouent les lois de la République et les valeurs de la France. Encore plus singulier, elle vise toute association quelle que soit sa couleur politique.

Extrême gauche et extrême droite renvoyés dos à dos

Dans son courrier, la députée du Pas De Calais et présidente du groupe RN à l’assemblée nationale, fait référence aux violences perpétrées en France depuis de nombreuses années par des groupes considérés comme dangereux

Pour bien acter le fait que cette sollicitation ne vise aucune organisation en particulier, il est mentionné à deux reprises  » quel que soit son profil politique ». Les groupes d’extrême gauche tout comme ceux d’extrême droite sont donc visés.

Le rassemblement national assimile donc les extrêmes et les met dans le même sac.

Les incidents de France – Maroc en référence

On peut se demander quelle mouche a piqué le RN et sa principale référente. Les termes de la lettre semblent être une référence aux incidents qui se sont déroulés dans le cadre du match de coupe du monde France-Maroc.

Les autorités policières avaient signalé avant le match la présence de groupes violents dont certains étaient connotés à l’extrême droite. Paris, Lyon, Strasbourg, plusieurs villes étaient concernées. Or, c’était bien les supporters de l’équipe du Maroc qui avaient provoqué d’innombrables actes de violence allant jusqu’à blesser 13 policiers à Lille. Pourtant Gérald Darmanin visait particulièrement ces groupes.

Ses ordres avaient bien été exécutés et des arrestations préventives (comme quoi elles sont possibles) avaient mis à l’arrêt 40 individus dits d’extrême droite.

Or, comme le signalaient nos collègues de Paris Vox, les violences ont été l’émanation des racailles supportant l’équipe du Maroc.

Les termes employés par le RN ne visent pas le contexte de la coupe du monde. Mais la date de la publication (au 18 décembre même si la publication sur facebook n’apparaît qu’au 20 décembre) correspond à la date de fin de la compétition.

Nouvel exemple de la stratégie de dédiabolisation

Même si Jean Philippe Tanguy avançait que la raison principale de cette demande était de dénoncer l’inaction de l’Etat, cela peut surprendre.

Une nouvelle façon de laver plus blanc que blanc? Cela ressemble en tout cas à un nouvel exemple de la stratégie de dédiabolisation chérie par Marine Le Pen et orchestrée par son beau frère, Philippe Olivier. Passer inaperçu, ne plus faire scandale, être vu comme un mouvement politique classique.

Est ce cette tactique qui a permis l’élection des 89 députés à l’assemblée nationale? Ou est ce plutôt le rejet de la politique d’Emmanuel Macron dans certains secteurs géographiques ou un vote contre la NUPES dans d’autres?

Samedi dernier, Jordan Bardella, invité de l’émission de Léa Salamé, « quelle époque », soit la veille de cette lettre du RN, n’était pas exactement sur cette ligne. Indiquant sa volonté que tout groupe violent devait être condamné, il a mis en avant les principaux responsables des violences récentes. Il a cité nommément l’extrême gauche comme fautive principale. Les responsables RN officieux ont ils considéré ses propos comme trop affirmatifs? Ce qui confirmerait que le jeune président du mouvement n’est qu’un pantin articulé.

Ces prises de position permettront elles, comme le souhaitent Marine Le Pen, d’éloigner les derniers représentants du mouvement en phase avec une ligne dure? Feront elles oublier la candidature de Damien Rieu comme candidat aux départementales en juin 2021 ou l’embauche cachée de Thais D’Escufon par Sébastien Chenu pendant la campagne des régionales? Ce qui avait certainement expliqué l’offuscation de plusieurs cadres lors de la dissolution de génération identitaire.

Crédit photo: divergences images

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentGérald Darmanin restaure les bonnes relations françaises avec l’Algérie
Article suivantLe C.M.N.F., une association pour la préservation des mammifères de la région

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici