Accueil Politique Paul Christophe nommé vice-président de délégation aux droits des enfants

Paul Christophe nommé vice-président de délégation aux droits des enfants

244
0

Une délégation aux droits des enfants a été créée mardi 13 septembre par l’Assemblée nationale. Elle pourra traiter des thèmes comme l’aide sociale à l’enfance, les violences intrafamiliales, l’inceste, le harcèlement scolaire ou encore l’accès à la pornographie. Des sujets lourds et qui font régulièrement la une de l’actualité.

Le député de la 14eme circonscription du Nord, Paul Christophe a été nommé la semaine dernière vice-président de cette délégation. Et cette nouvelle responsabilité ravit l’élu sensible à la question des droits des enfants.

En effet, lors de son mandat précédent, il avait été à l’initiative de plusieurs propositions et actions relatives aux enfants malades.

Droits des enfants : un manque de moyens flagrant

La présidente de la délégation aux droits des enfants est Perrine Goulet. Elue députée dans la Nièvre, elle est passée pendant plusieurs par des foyers de l’aide sociale à l’enfance. Signal positif, cette élue sait les travers de cette institution, les effets néfastes pour les enfants passés par ce système. Les moyens en France sont minimes et les enfants, à l’adolescence se retrouvent souvent livrés à eux-mêmes. Régulièrement, des jeunes filles sont prostituées.

Le manque de reconnaissance du personnel est criante. Depuis juin, des travailleurs sociaux de l’Aide sociale à l’enfance des secteurs de Roubaix-Tourcoing ont cessé de se présenter aux audiences du tribunal pour enfants de Roubaix. Les syndicats du secteur dénoncent un manque d’investissement du conseil départemental du Nord qui a la compétence en la matière.

Ceci a été dénoncé il y a peu par Karl Zéro, dans son magazine « l’envers des affaires.

Quant aux autres problématiques, elles ne sont guère mieux considérées. Comme le dénonce la Team Moore, un collectif qui lutte contre la pédocriminalité, les moyens sont dérisoires et ce sujet n’a pas été abordé par les candidats à la présidentielle. Karl Zéro, toujours lui, nous informe que seuls 18 policiers sont spécialisés dans la lutte contre les pédophiles agissant via le web. Or, selon Europol, l’agence européenne de police criminelle, 10% des enfants sont la cible régulière de pédophiles par l’écran.

Une justice qui interroge dans la lutte contre la pédophilie

Les jugements rendus par les tribunaux ont à plusieurs reprises créé de la colère. Peines minimes, voire insignifiantes pour un pédophile ou un père ou grand père incestueux, enfants non écoutés, les criminels semblent souvent condamner à une peine plus légère qu’un trafiquant de drogue ou un fraudeur.

Récemment, effroi avec la décision de justice rendue vis à vis d’un juge qui vendait sa fille à des pédophiles. Il fut condamné à de la prison avec sursis…la veille du lancement d’une ligne téléphonique ouverte par le secretariat d’Etat chargé de l’enfance.

Nouveau coup de com du gouvernement ou réelle prise de conscience, la tâche semble compliquée à réaliser. Paul Christophe a du pain sur la planche dans un pays très en retard sur la question.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLes charcuteries d’Arras et Cambrai menacées par l’interdiction des boyaux bovins ?
Article suivantSuivez les traces des disparus de la 1ere guerre au mémorial de Notre Dame De Lorette

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici