Accueil Société L’agence régionale de santé fixe 56 actions pour réduire le cancer dans...

L’agence régionale de santé fixe 56 actions pour réduire le cancer dans la région

69
0

L’agence régionale de santé Hauts de France (ARS) a dévoilé une feuille de route pour diminuer le nombre de personnes atteintes du cancer dans notre région. 56 actions seront déployées d’ici 2025

La région la plus touchée de métropole

1 personne sur 10 meurt des suites d’un cancer. 132 000 nouveaux cas sont détectés tous les ans. Des chiffres qui voient les Hauts de France poindre à la malheureuse première place en nombre de personnes concernées.

Les bassins défavorisés comme le bassin minier ou encore le sud du département du Nord sont particulièrement concernés. L’alcoolisme, le diabète et l’obésité sont les premières causes de cancers dans la région.

Une réalité embellie par l’ARS…après 2 ans sans prise en charge

Dans son clip de présentation, l’ARS a tendance à oublier quelques faits ou situations qui expliquent ces chiffres. Avant la crise du covid, la région comptait déjà les plus mauvais chiffres en la matière mais les décisions prises pendant 2 ans n’ont pu que les détériorer. Au nom du risque 0 proche de l’hystérie sanitaire, nombre de prises en charge notamment de personnes atteintes d’un cancer ont été décalées. Et ces choix ont parfois été fatals à certains d’entre eux.

Quant aux soi-disants actions déjà entreprises et qui seraient en nombre, comment expliquer alors les délais considérables pour parvenir à avoir un rendez vous?

Vis à vis des publics qui seront privilégiés, encore une fois, les ruraux sont encore oubliés. Si on nomme bien les personnes handicapées, l’ARS se tournera prioritairement vers les « défavorisés » et les personnes emprisonnées. Bref, vos impôts paieront tout cela mais vous ne serez toujours pas les premiers bénéficiaires.

Quant aux solutions envisagées, on assiste à un recueil de bonnes intentions promises depuis des années notamment depuis 2017 et l’arrivée d’Emmanuel Macron au pouvoir. Accès à tout type d’examen, installation de médecins, tout ce qui a été accentué par la crise sanitaire.

Quant à la région elle-même, elle n’a pas été à la hauteur des promesses de campagne de Xavier Bertrand qui en 2015 avait promis un plan cancer. Même si la région ne peut agir qu’en matière de prévention, les budgets débloqués furent insignifiants et n’ont abouti qu’à des mesurettes.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentUn O.V.N.I observé dans le ciel de Maubeuge
Article suivantCiné débat à Maubeuge le 27 septembre sur les soignants suspendus

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici