Accueil Société Entretien avec la Team Moore, collectif qui lutte contre la pédocriminalité sur...

Entretien avec la Team Moore, collectif qui lutte contre la pédocriminalité sur internet

554
0

Nous avons déjà évoqué le collectif citoyen qu’est la Team Moore. Un reportage de Zone Interdite les montrait en action à Valenciennes tandis que début juillet, ils ont permis l’arrestation d’un soixantenaire à Bruay-Sur-L’Escaut. Ils nous en disent plus sur leurs actions.

Pouvez vous vous présenter ainsi que l’origine du collectif Team Moore?

La Team Moore est un collectif citoyen international qui lutte contre la pédocriminalité sur internet. Il est né sur l’île de La Réunion en avril 2019, mais en réalité j’avais commencé seul en mars 2019. Concrètement nous mettons en ligne des profils d’enfants virtuels afin de compromettre numériquement des pédocriminels pour les remettre à la justice. Notre méthode respecte un cadre juridique très précis pour remettre des éléments judiciarisables aux autorités compétentes et ne pas nous mettre en infraction vis à vis de la loi. Beaucoup de gens ne sont pas conscients qu’à la moindre erreur c’est nous qui pouvons terminer devant un tribunal.

« Notre méthode respecte un cadre juridique très précis « 

Nous utilisons des photos de nous mêmes rajeunis grâce à un filtre pour ne pas être accusé d’usurpation d’identité ou d’atteinte au droit à l’image. Pas de demande d’ami, d’incitation ou de proposition de rendez-vous pour ne pas être poursuivi pour provocation au délit. Nous ne diffusons jamais l’identité des présumés pédocriminels ou les échanges récoltés sur des messageries personnelles pour ne pas être accusé d’atteinte à la vie privé. Dans les cas rare ou nous recevons des fichiers pédopornographiques nous ne faisons bien évidemment pas de captation ou de diffusion de ces contenus et nous nous signalons ces faits en urgence aux autorités. Si un seul de ces points n’était pas respecté il pourrait y avoir un vice de procédure permettant au prédateur de s’en sortir et nous serions condamnables.

Quels sont vos objectifs et quelles actions mettez vous en place pour les atteindre ?

L’objectif de départ était de faire médiatiser cette méthode qui s’inspire des collectifs présents en Angleterre depuis plus d’une décennie où la moitié des arrestations de pédocriminels sont le fait de citoyens ordinaires. Le but était s’inspirer d’autres personnes en adaptant tout cela à la législation française. Ceux qui pensent que la médiatisation est contre productive n’ont pas compris plusieurs choses. La première c’est que ceux qui ont d’abord médiatisé cette méthode en France sont les forces de l’ordre elles mêmes. La seconde c’est que tout cela est médiatisé en Grande Bretagne depuis plus de dix ans et que les arrestations se multiplient. La troisième c’est que la médiatisation nous a permis de lancer un mouvement citoyen de grande ampleur ainsi que de faire de la prévention pour les enfants, les parents et les pédocriminels.

« Le but est que la peur change de camp »

Qu’ils ne soient plus en mesure de savoir si ils échangent avec nous ou de véritables enfants. L’objectif numéro deux a été de démontrer l’entière légalité de notre action malgré les différentes campagnes de diffamation de certains médias ou responsables des autorités.

Ceux qui ont dit que nous étions des hors la loi avec des éléments irrecevables se sont rendus coupables de diffamation publique et de diffusion de fausses informations des choses condamnables dans ce pays contrairement à la méthode Moore. Depuis que j’ai personnellement menacé de déposer plainte contre les deux responsables de la police qui ont déclaré cela il y a eu un virage à 180 degrés dans leur communication… Depuis c’est le silence total de leur part ils refusent de répondre aux médias sur la Team Moore. L’objectif numéro trois était de mettre la pression sur le gouvernement français à travers les médias pour faire augmenter le nombre de cyber patrouilleurs.

De source officielle il a été décidé que le nombre d’enquêteurs spécialisés de la gendarmerie nationale allait être augmenté de 400%. L’objectif numéro quatre était comme le demandait bon nombre d’associations depuis des années qu’un numéro de téléphone soit mis en place pour que les pédophiles passifs puissent se faire connaître et être suivi pour éviter tout passage à l’acte. Cela a été mis en place après plusieurs demandes de notre part. L’objectif numéro cinq est de faire de la prévention sur le terrain et c’est prévu pour septembre.

« forcer le débat public sur la question de la pédocriminalité afin de d’obliger le gouvernement à faire durcir les peines contre ces chasseurs d’enfants. « 

Deux pillers de la Team Moore à savoir Neila la cofondatrice du collectif et Lyanah la meilleure interceptrice de pédocriminels de notre équipe sont conviées à faire de la prévention dans un collège à la rentrée. L’objectif numéro six est de forcer le débat public sur la question de la pédocriminalité. Cela pourrait obliger le gouvernement à faire durcir les peines contre ces chasseurs d’enfants. Nos objectifs sont nombreux. Mais nous préférons ne pas tout dévoiler car il faut toujours avoir plusieurs coups d’avance sur ses ennemis….

Quels sont les résultats de vos actions ? Nombre de personnes interpellées suite à vos interventions ?

La Team Moore a permis la création et la formation de plusieurs collectifs et associations dans plusieurs pays. Ils fonctionnent désormais de façon totalement autonome en respectant les mêmes règles que notre collectif. L’ensemble de ce mouvement citoyen est à l’origine de plus de cent cinquante interpellations à travers le monde en trois ans. Pour notre seule équipe ce sont plus d’une soixantaine d’arrestations. C’est aussi près d’une trentaine de condamnations ainsi que de nombreuses enquêtes qui sont en cours. Tout cela sans aucun moyen technique ou financier./ De façon totalement bénévole et avec des personnes qui sont déjà très prises par leurs vies familiales et professionnelles.

Comment argumentez vous face à vos détracteurs qui estiment que vous rendez la justice à la place des institutions ?

Les mots ont un sens et beaucoup de personnes utilisent des mots sans les maîtriser réellement. Les médias nous appellent régulièrement « chasseurs de pédophiles » bien que nous ayons réfuté ce terme à maintes reprises. Concrètement nous ne chassons personne puisque ce sont ces prédateurs qui viennent à nous. Si vous considérez que nous sommes des chasseurs alors vous devez penser que ces criminels sont des proies, de pauvres victimes. Ce n’est pas le cas.

« Ce sont des chasseurs d’enfants qui sont extrêmement dangereux pour la plupart »

Nous avons remis aux autorités françaises belges ou canadiennes des multirécidivistes, des kidnappeurs d’enfants, des membres de réseaux pédocriminels etc… Ceux qui nous appellent « justiciers » se trompent également. Un justicier fait par définition justice lui même. Nous remettons des dossiers judiciarisables aux autorités compétentes ce qui n’a absolument rien à voir. C’est bien la justice qui condamne ces pédocriminels. Pas nous…

Où en sont les moyens mis à disposition par l’Etat pour lutter contre la pédocriminalité ?

Les moyens mis en place pour lutter contre la pédocriminalité sont totalement dérisoires pour le moment en France.

« Ce n’est pas une priorité pour l’état ni pour les différents partis politiques »

De l’extrême gauche à l’extrême droite je n’ai vu aucun parti politique se servir de son temps de parole dans les médias pendant les élections pour parler de ce fléau. On parle de 165.000 petites victimes chaque année dans l’hexagone. N’est ce pas une urgence nationale ? Si ceux qui nous gouvernent ne font rien pour protéger nos enfants ils devront en porter la responsabilité.

À mes yeux ils devraient être condamnés pour leur inaction qui relève de la complicité.

Un nombre impressionnant de jeunes adolescents se trouve confronté à un pédophile en ligne. Les actions de sensibilisation envers ces publics sont elles suffisantes ? Quels sont les conseils qui peuvent être donnés aux parents ?

Selon Europol plus de 10% des enfants présents sur internet sont régulièrement la cible de sollicitations sexuelles. Une estimation basse à mon humble avis. L’ONU estimait en 2009 que plus de 750.000 prédateurs sexuels d’enfants étaient présents sur la toile. Avec l’explosion des réseaux sociaux vous pouvez considérer qu’ils sont plusieurs millions au bas mot en 2022.

« Il y n’y a quasiment aucune action de sensibilisation sur la question »

Il y n’y a quasiment aucune action de sensibilisation sur la question malgré ce fléau grandissant de minutes en minutes. Êtes vous en mesure de me citer une campagne diffusée sur la question ? Moi pas. C’est bien pour cela que nous travaillons sur tout cela.

La meilleure chose à faire serait qu’aucun enfant ne soit présent sur internet. Mais cela est totalement utopique à notre époque. Beaucoup de parents qui pensent avoir un contrôle total ignorent totalement que leurs enfants sont déjà sur les réseaux sociaux de différentes manières (les amis, les cousins etc…). Nous avons déjà vue le cas à de nombreuses reprises. Mais concrètement le véritable problème est bien la présence de ce nombre incalculable de pédocriminels. Les parents devraient toujours veiller à prévenir et protéger leur progéniture. Tout ce qui est information personnelle est dangereux. Certains prédateurs que nous remettons à la justice cherchent à kidnapper des enfants donc collectent toutes les données disponibles de façon publique (géolocalisation, nom de l’école, etc…) Ils raffolent également de toutes les photos en petites tenues ou maillots de bain qu’ils diffusent sur des sites pédopornographiques.

Les parents dont les enfants sont sur internet devraient tous utiliser des applications du type Family Link qui permet de surveiller en tout temps la navigation des plus jeunes.

Crédit photo: team moore

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentMerlin de Douai, reçu avocat au Parlement de Flandre
Article suivantCôte d’Opale: et si vous deveniez figurant pour le prochain de Bruno Dumont avec Fabrice Luchini

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici