Accueil Société Les conférences de Science Po Lille: une semaine bien pensante en vue

Les conférences de Science Po Lille: une semaine bien pensante en vue

119
0

Nous vous avons déjà informé du programme des conférences de Science Po Lille qui font la part belle aux préoccupations gauchistes en tout genre. Les intervenants sont tous du même bord politique. En janvier 2020, Geoffroy Lejeune, directeur de la rédaction de Valeurs actuelles et Charles Consigny, avocat se voient censurer par le directeur de Science Po Lille, lui même. En cause, une ligne politique qui ne convient pas à Pierre Mathiot, directeur ce qui n’est pas étonnant compte tenu de son parcours relaté par l’OJIM.

Les jours qui arrivent ne vont pas faire exception à ces pratiques.

Marine Tondelier en guest star

La nouvelle secrétaire nationale d’Europe Ecologie Les Verts (EELV) et élue locale et régionale, Marine Tondelier, sera présente dans les locaux de l’école demain soir. Sous mode d’une « rencontre » comme indiqué sur le site internet de l’établissement, l’objectif sera sans doute de trouver de nouveaux militants parmi les étudiants. Elle sera pour cela aidé par le même Pierre Mathiot.

Elle quittera peut être le déroulement de la séance plénière avant sa fin. Séance qui débute jeudi à 9 heures.

Elle devrait connaître un meilleur sort que Jean Messiha, ancien cadre du RN passé chez par Reconquête, avait été insulté par des étudiants de science po Paris en février 2020.

Intervention de militants immigrationnistes

Deux conférences seront tenues par des acteurs de la vie publique qui n’ont jamais caché leurs idées pro-immigrationnistes.

Matthieu Tardis est responsable du Centre migrations et citoyenneté de l’Institut français des relations internationales (IFRI) depuis janvier 2022. Il y effectue des recherches depuis 2015. Il viendra aborder un thème qui a polémique il y a quelques semaines en la personne d’Omar Sy. L’acteur d’origines sénégalaise et mauritanienne vit désormais loin de la France, à New York. Cela ne l’a pourtant pas empêché de commenter l’actualité française et de critiquer les français. En cause, un meilleur traitement qu’ils auraient accordé aux réfugiés ukrainiens par rapport aux migrants africains.

Le chercheur profitera de l’aide exceptionnelle accordée aux réfugiés de guerre ukrainiens pour poser la question du traitement des réfugiés non européens. Quid des personnes en situation irrégulière? Selon lui, le traitement doit être le même et aider tout réfugié.

Autre intervenant marqué politiquement: Marie-Aleth Grard, présidente de ATD Quart-Monde, viendra présenter son ouvrage « L’égale dignité des invisibles. Quand les sans-voix parlent de l’école « . Cette militante de plus de 30 ans dans cette association aidant notamment les migrants en France a notamment signé une tribune en octobre 2021 avec des artistes de gauche pour que soient arrêtées les expulsions des camps de Calais. Au début de la crise sanitaire, elle a été nommé membre de la très polémique conseil scientifique.

Ecriture inclusive et domination masculine au programme

Ce vaste programme sera présenté par une féministe faisant dans le wokisme: Eliane Viennot. Cette historienne de la littérature et critique littéraire française est l’auteur de l’ouvrage édité en 2021 « en finir avec l’homme ». Selon elle, en France l’écriture est sexiste. La conférence du mercredi 1er février aura donc pour thème « La construction de la domination du masculin dans la langue française « . A rendre Sandrine Rousseau jalouse.

Cet événement sera animée par l’association dépendant de Science Po Lille: BCBG. Se déclarant féministe intersectionnelle, elle a activement participé à la charte « égalité de genre » mise en place par l’école en 2017.

La semaine qui arrive est donc chargée côté propagande. Dans un établissement dont la vie ressemble de plus en plus à de l’entre-soi.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2023. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentVie des médias: la cérémonie des Bobards d’or revient le 13 février à Paris
Article suivantBenjamin Saint-Huile (LIOT) appelle les mouvements d’opposition à s’unir pour faire plier le gouvernement sur la réforme des retraites

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici