Accueil Politique La belle vie d’Hassan Iquioussen expulsé au Maroc

La belle vie d’Hassan Iquioussen expulsé au Maroc

379
0

Le match Hassan Iquioussen contre les autorités françaises a t’il définitivement pris fin? L’arrivée au Maroc du prédicateur accusé de propos tombant sous le coup de la loi semble le laisser penser. La question qui hante Gérald Darmanin: peut il revenir sur le sol français? Ce qui serait la provocation voire l’humiliation ultime pour le ministre de l’intérieur malmené dans cette affaire.

Mais Hassan Iquioussen a t’il vraiment envie de revenir en France? Cela est moins certain au vu des premières images diffusées à son arrivée au Maroc.

Tout sourire, Hassan Iquioussen se déclare l’homme le plus libre du monde

Ce sont des images qui paraissent assez hallucinantes. A peine arrivé sur le sol marocain, l’imam est tout sourire. Accueilli à bras ouverts, il se déclare ‘l’homme le plus libre du monde ». Comme un nouveau pied de nez à Gérald Darmanin.

C’est son cousin qui se trouve à ses côtés pour ses premiers pas dans le pays dont il a la nationalité. Il serait, selon ses propos, sorti de l’avion en priorité.

Il a annoncé à un média marocain que la police du pays l’avait salué…sans le contrôler. La belle vie donc.

Son avocate se disait pourtant inquiète d’un déracinement de l’imam vis à vis de la France

Le 14 janvier dernier, Lucie Simon, la jeune avocate d’Hassan Iquioussen évoquait l’expulsion de son client vers le Maroc. Elle parle de véritable déracinement pour l’imam et rappelle que ce dernier n’est pas né au Maroc mais en France. Il se trouve désormais loin de ses enfants et petits enfants.

Mais le prédicateur n’a jamais souhaité demander la nationalité française et ne sera pas seul là bas.

Son avocate a porté le dossier d’expulsion jusque la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Le temps de procédure y est toujours très long mais l’issue pourrait de nouveau être fatale à la France.

Crédit photo:capture twitter

Le miroir du Nord, 2023. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEt si la Franche Comté se séparait de la Bourgogne?
Article suivantLa S.E.C.M.A., un constructeur automobile établi à Aniche

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici