Accueil Politique Gérald Darmanin restaure les bonnes relations françaises avec l’Algérie

Gérald Darmanin restaure les bonnes relations françaises avec l’Algérie

141
0

Gérald Darmanin était en Algérie en fin de semaine dernière. Au programme, des échanges pour restaurer de bonnes relations avec son homologue ainsi qu’avec le Président Tebboune lui même. Depuis quelques mois, les rapports étaient tendus suite à la décision des dirigeants français de remettre en cause la politique doctroi de visas aux ressortissants algériens.

L’octroi de visas vers les Maghrébins de nouveau normal

L’annonce du ministre de l’intérieur fait suite à celle déjà rendue pour la Tunisie en août dernier et le Maroc il y a quelques jours. C’est un retour à la normale quant à la délivrance des visas pour ces ressortissants.

Pendant la crise sanitaire, les autorités françaises avaient « tapé du poing sur la table » vis à vis de ces trois pays. Ils étaient accusés de ne faire aucun effort quant à la prise en charge de leurs ressortissants expulsés de France. Les tensions avec chacun des trois pays du Maghreb étaient alors vite apparues. Les chiffres étaient sans appel. Ce sont 30% de visas en moins pour les Marocains et deux fois moins pour les algériens et tunisiens délivrés pendant cette période.

Mais cet épisode fait désormais partie du passé. La France aurait restauré des relations consulaires satisfaites avec les autorités maghrébines.

Cela signifie qu’un retour de leurs ressortissants dans leur pays d’origine serait facilité et accepté par ces mêmes Etats.

Retour à la normale pour répondre au prétexte de la crise du recrutement en France?

Pour la Tunisie, le processus de délivrance de visas a retrouvé un mode classique début août. Cela coincidait avec l’accord signé entre l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie signé le 30 juin. L’objet de cette convention était de faciliter la venue de travailleurs saisonniers tunisiens confrontés à un taux de chômage conséquent. Dans le même temps, les restaurateurs se plaignaient de leurs difficultés de recruter pour la saison touristique qui avait débuté.

Quant au Maroc et à l’Algérie, cela intervient quelques semaines avant le vote du projet de loi sur l’immigration. Gérald Darmanin porte ce projet et compte bien mettre en place un titre de séjour « métiers en tension ».  Ce qui constituerait un appel d’air supplémentaire pour des millions de ressortissants maghrébins en nombre en France sans qu’aucune raison valable ne le justifie.

Selon les chiffres 2021 de l’INSEE, 47,5 % des immigrés vivant en France sont nés en Afrique. 33,1 % sont nés en Europe. Les pays de naissance les plus fréquents des immigrés sont l’Algérie (12,7 %), le Maroc (12 %), le Portugal (8,6 %), la Tunisie (4,5 %).

Quels moyens le gouvernement va t’il mettre en place pour assurer le retour au pays de ces ressortissants bénéficiant d’un titre temporaire? Les résultats en terme d’obligations de quitter le territoire français (OQTF) sont catastrophiques. Rappelons nous que la meurtrière de Lola était elle même algérienne non autorisée à se trouver sur le sol français.

Crédit photo : DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentRencontre avec Philippe Pratx: « la France est un pays riche de sa diversité culturelle et linguistique »
Article suivantMarine Le Pen demande la dissolution de tous les groupes considérés comme extrémistes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici