Accueil Société Lille: les supporters marocains font la fête à coups de dégradations et...

Lille: les supporters marocains font la fête à coups de dégradations et tirs de mortier

459
0

Hier soir, l’équipe du Maroc a gagné face à l’Espagne en huitième de finale de la coupe du monde. Episode inédit pour ce pays dont les performances footballistiques progressent de compétition en compétition. Ce qui n’a pas changé, en revanche, est l’issue des résultats de ce pays du Maghreb dans l’hexagone. Lille a été particulièrement touchée par des actes de violence graves tout comme Nice ou encore Amiens. Tout comme la semaine dernière, de l’autre côté de la frontière, Bruxelles a été particulièrement visée par des immigrés et ce pendant plusieurs heures.

Wazemmes, Fives, Porte des postes, centre-ville, la majorité des quartiers concernés

Juste après la série de tirs au but gagnés par le Maroc, les supporters, déjà présents dans les rues pour certains commencent à envahir plusieurs quartiers de Lille. Mais l’ambiance bon enfant au démarrage vire rapidement au désastre : dégradations, incendies.

A Porte des Postes, les immigrés envoient des tirs de mortier sur les forces de l’ordre. Un policier a été blessé. [MAJ: 13 policiers blessés]. Une seule interpellation à compter.
Plusieurs bus passant dans le secteur sont déviés.

Quant au centre-ville (voir photo d’illustration), les supporters du Maroc ont investi notamment le balcon du théâtre du Nord. Cependant, aucun incident notable n’est à déclarer.

Quel que que soit le résultat d’un match d’une équipe du Maghreb, les conséquences sont toujours les mêmes.

La presse minimise les faits

A la fin du match, plusieurs médias subventionnés évoquent la joie des supporters marocains. La Voix du Nord parle bien d’incidents mais décrit surtout la fête et les klaxons.

extrait article site VDN du 6 décembre

Extrait de l’article modifié à 21h08 soit 2 heures après les graves incidents :

« Les forces de police, présentes en très grand nombre, sont d’abord restées très calmes. Quelques individus seulement ont tenté de les défier en leur envoyant des tirs de mortiers, pendant que les autres hurlaient leur bonheur. Rapidement, des CRS sont arrivés sur place, accueillis par les sifflets. Les premières charges ont été données, contre une petite poignée faisant face à la police. « Ce ne sont pas des vrais Marocains, nous on fait la fête dignement, glissent Imane et Dounia. Ce n’est pas bien ce qu’ils font, pas d’amalgame… »

La Porte des Postes est rapidement devenue inaccessible à pied. Le Boulevard Victor-Hugo, lui, est devenu l’épicentre de la fête, totalement bouché pour ceux voulant passer par là.

Depuis l’A25, la sortie Faches-Lille-Sud a été temporairement fermée, les véhicules en ville, sur la rue du Faubourg-d’Arras, défilant en klaxonnant et les fêtards continuant à tirer des feux d’artifice entre les voitures. Par ricochet, ça bouchonnait aussi aux sorties CHR et Port fluvial. Dans la soirée, les voitures continuaient à défiler et klaxonner, cris de joie et drapeaux déployés. La fête était bien partie pour durer une bonne partie de la nuit…

Plus près de l’hypercentre, des fans ont, eux, animé les abords de la Grand-Place, avec l’énergie de ceux qui viennent de vivre un moment historique.« 

A lire ce récit, cela ressemble à une soirée bonne ambiance juste perturbée par quelques voyous.

Quant au journal l’Equipe, si prompt à parler des incidents entre supporters d’équipes de ligue 1, c’est un véritable silence radio sur leur site internet.

Quelle réaction de Gérald Darmanin?

Là aussi, c’est le silence radio sur ses réseaux sociaux. Le traitement est bien différent de celui porté lors des incidents de la finale de la ligue des champions. Il avait accusé immédiatement les supporters anglais qui n’y étaient finalement pour rien, il a omis de se manifester quant à la soirée d’hier.

Actuellement sous les feux des projecteurs pour la présentation de la loi sur l’immigration, les violences perpétrées un peu partout en France devraient trouver écho dans l’hélicycle de l’Assemblée nationale. Quels seront alors les arguments de Gérald Darmanin pour justifier les propos d’Emmanuel Macron: « La France a toujours été une terre d’immigration. Cela fait partie de notre ADN, c’est la force de notre pays !« 

Force est de constater que selon l’immigration concernée, les résultats ne sont pas les mêmes. La semaine dernière se déroulait le match France Pologne, gagnée par les Français…aucun incident à déclarer. Les immigrés polonais ont participé largement au développement économique de notre région tout en s’assilant sans problème.

Plusieurs personnalités politiques se sont exprimés face à ces violences. Certains ont mis en avant la preuve d’un grand remplacement. Beaucoup d’internautes se sont demandé si le pays était encore la France.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLe centre d’art sacré contemporain inauguré à Notre-Dame de la Treille
Article suivantFabien Roussel en conflit avec ses collègues de la NUPES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici