Accueil Environnement Eolien: les sénateurs LR reculent, la presse parisienne s’enchante

Eolien: les sénateurs LR reculent, la presse parisienne s’enchante

196
0

Alors que les sénateurs Les Républicains avaient ouvert la voie de la raison en matière environnementale par la voix de Didier Mandelli, l’espoir a été vite douché. Exit les propositions pour limiter l’éolien et le photovoltaïque, le droit de véto des maires envisagé a été rayé des amendements au projet de loi pour la transition énergétique. Désormais, les portes sont ouvertes pour accélérer les projets et permettre aux dirigeants français de montrer patte blanche auprès de l’union européenne.

Consensus quasi général pour adouber le gouvernement

Cinq sénateurs ont voté contre le projet de loi pour l’accélération de la production d’énergies renouvelables. Trois se sont abstenus dont Marc Philippe Daubresse, sénateur du Nord.

Un revirement retentissant par rapport aux amendements discutés quelques jours auparavant. Ce qui laisse dire à Fabien Bouglé, lanceur d’alerte anti éolien que ces élus se sont donc soumis au diktat gouvernemental.

Mention spéciale pour le sénateur du Pas De Calais, Jean Pierre Corbisez, ancien maire de Oignies. Bien que son territoire soit loin des cotes maritimes, il s’est amusé à évoquer l’Angleterre pour montrer l’absurdité de la proposition de poser les éoliennes en mer à plus de 40 kilomètres. Les habitants du bassin minier apprécieront, ceux de Dunkerque également.

Patrick Cohen, journaliste, comme soulagé

Yannick Jadot était l’invité de l’émission C A vous sur France 5 lundi soir dernier. Avec le journaliste Patrick Cohen, ils sont revenus sur la proposition de Didier Mandelli, et ont alors manifesté leur contentement de voir les sénateurs reculer. L’expression orale du journaliste est quasi donneuse de leçons. Selon lui, l’intelligence collective s’est bien manifestée non parce que le Sénat a trouvé un compromis mais parce que les verrous anti éoliens ont été mis de côté.

Les sénateurs sont même devenus « raisonnables » pour le parisien qui ne sait pas ce que sont les installations d’éoliennes près de son domicile. Tout en argumentant, Patrick Cohen a démontré lé véritable contradiction française entre décideurs et élus locaux. Alors que l’association des maires ruraux de France a fait basculer les propositions LR pour limiter l’éolien, il a admis que si les verrous n’avaient pas été levés, les projets n’avanceraient jamais. Il admet donc une opposition de la population et des élus locaux qui est en contradiction avec ces associations et regroupements soumis aux décideurs politiques nationaux.

Parler de ce que l’on ne connaît pas, c’est le service public audiovisuel français qui a à nouveau parlé. Le parisianisme toujours donneur de leçons surtout quand il n’est pas concerné par des décisions politiques aux conséquences graves pour le quotidien.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentParticipez à la première LOSC Run Solidaire le 27 novembre
Article suivantAéroport de Lille, Volotea continue son développement

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici