Accueil Sports LOSC-OGC Nice (1-2): douche froide pour les lillois

LOSC-OGC Nice (1-2): douche froide pour les lillois

148
0


Le Losc se voyait offrir une occasion en or mercredi soir de s’accrocher au wagon de tête après la victoire à Ajaccio puisqu’il accueillait Nice à la décathlon arena. En effet, Nice connaît un début de saison poussif n’ayant toujours pas remporté un match en ligue 1 et restant sur une sèche défaite 0-3 face à Marseille. Afin d’arriver à ses buts, Paulo Fonseca reconduisait le même onze de départ que face aux corses et restait donc fidèle à son 3-5-2. On pouvait cependant noter le retour dans le groupe de Bayo après ses agapes nocturnes. Il entrera d’ailleurs en jeu à la 68° minute.

Un début de match sur les chapeaux de roue

Les dogues débutent idéalement en mettant d’emblée le pied sur le ballon mais s’ils asphyxient les azuréens dans le jeu, ils ne se créent pas pour autant d’actions véritablement dangereuses. La première est l’œuvre de Gomes après près de vingt minutes de jeu. Il enroule un coup-franc dévié par deux niçois en corner. Une minute plus tard, Bamba est bien servi par Yazici. Il pivote pour effacer Attal et son tir, dévié par Todibo, trompe Schmeichel, le gardien des aiglons. On pense alors que Lille a fait le plus dur. Mais sur l’engagement, Djalo maîtrise mal son tacle et fait faute dans la surface sur Ramsay. Delort transforme le penalty et tout est à refaire. Pire, cinq minutes plus tard, Jardim sort maladroitement dans les pieds de Pépé. L’arbitre désigne à nouveau le point de penalty et l’ancien lillois se fait justice lui-même. En moins de dix minutes, le Losc a pris l’avantage puis s’est fait dépassé en subissant deux penaltys. Cela donne confiance aux niçois et Delort place une belle frappe de l’extérieur de la surface déviée en corner.

C’est un Losc sonné qui rentre aux vestiaires bien qu’ayant repris le contrôle du jeu après ces dix minutes un peu folles.

Dés la reprise, Zeghrova fait souffler le vent de la révolte mais sa tentative passe de peu à côté. Dix minutes plus tard et successivement, Gomes place un bon tir malheureusement trop sur Schmeichel, David voit le sien flirter avec le poteau mais du mauvais côté et Zeghrova met à contribution le portier danois. Si ces trois tentatives en deux minutes enflamment les supporters, on retrouvera par la suite les mêmes travers aperçus en première mi-temps. L’on n’aura guère que la tentative de Djalo à la 69° à relever, son tir s’envolant bien au dessus de la barre transversale alors qu’il était en position idéale pour égaliser.

Alors oui, le Losc a nettement dominé cette rencontre (près de 63% de possession de balle, près de deux fois plus de passes que leur hôte). Oui le gym réussit un petit hold-up, les deux penaltys constituant leurs deux seuls tirs cadrés de la rencontre (18 tirs à trois !). Mais il ne faudrait pas perdre de vue que les dogues ont singulièrement manqué de mordant. Le but de Bamba est un tir contré et si Schmeichel a effectué cinq arrêts, il n’a quasiment jamais paru être en difficulté tant les frappes nordistes manquaient de puissance ou étaient trop sur lui pour espérer le surprendre.

Le nom du jeune Chevalier scandé par le public lillois

Le Losc perd donc une bonne occasion de se positionner dans le haut du tableau et l’axe de progression semble tout trouvé pour l’entraîneur nordiste : le réalisme offensif. Une chose à laquelle il faudra également faire attention commence à se matérialiser sous la forme de l’agacement d’une frange du public devant les prestations moyennes de Jardim ; le nom de Chevalier, l’enfant du pays, est scandé de plus en plus instamment par les kops qui ne comprennent pas pourquoi on ne lui donne pas sa chance après l’excellente saison effectuée en prêt du côté de Valenciennes tandis que le brésilien ne se montre pas décisif en tant que titulaire.

Il faudra suivre tout cela à commencer par dimanche prochain du côté de Montpellier.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédent7 films à voir ou à revoir sur la Société irlandaise
Article suivantComines : accusé de manquer de chauvinisme économique, le maire giflé par un commerçant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici