Accueil Sports Lens-Rennes (2-1) : Seko Fofana remet ça !

Lens-Rennes (2-1) : Seko Fofana remet ça !

131
0

Quelle performance ! Une semaine après son superbe succès 4-1 à Monaco, le RCL s’est à nouveau imposé contre un gros morceau du championnat, le Stade Rennais. Seko Fofana, toujours lensois à l’heure où l’on écrit ces lignes, est le héros du match.

Dix points en quatre matchs, neuf buts marqués et une place sur le podium, voilà le bilan des Sang et Or après les premières semaines de compétition. Samedi soir à Bollaert, ils recevaient Rennes pour un nouveau test difficile et s’en sont brillamment tirés.

Une 1ere mi-temps technique et solide

La première mi-temps ne restera pas dans les annales du beau jeu, elle restera en revanche dans les annales de la tactique et de la solidité défensive tant les deux formations se montraient fortes sur ces deux aspects. Le manque d’occasions était compensé en partie par l’intensité du duel au milieu de terrain.

« les hommes de Franck Haise sont revenus sur la pelouse après la mi-temps avec le couteau entre les dents »

Il faut toutefois parvenir à forcer ce type de verrou pour prétendre viser haut en Ligue 1 et l’on peut dire que les hommes de Franck Haise sont revenus sur la pelouse après la mi-temps avec le couteau entre les dents. Multipliant les offensives, acculant les Bretons dans leur zone, les Lensois finissaient par faire plier leur adversaire sur un exploit de Seko Fofana à la 66ème minute. L’international ivoirien, au coeur de nombreuses rumeurs de transferts mais toujours lensois à l’heure actuelle, faisait « sa spéciale » en enchaînait les passements de jambe sur le côté gauche à l’extérieur de la surface et en décochant une frappe enroulée vers le filet adverse. Une action rappelant les buts inscrits la saison passée contre Lille en Coupe de France et à Saint-Etienne en championnat.

Bollaert explosait de joie et remettait ça cinq petites minutes plus tard lorsque Loïs Openda, déjà buteur à Monaco, remportait son duel face au gardien rennais Doğan Alemdar après avoir été placé en orbite par une passe en profondeur de rêve signée Florian Sotoca.

A 2-0, Rennes ne pouvait que tenter le tout pour le tout et se procurait quelques grosses opportunités. Le nouveau gardien lensois Brice Samba repoussait le danger à plusieurs reprises mais devait s’incliner dans les arrêts de jeu sur une double tentative de Gaëtan Laborde, l’une des plus grandes menaces offensives de l’équipe bretonne mais curieusement mis sur le marché par ses dirigeants.

La réduction de l’écart ne changeait toutefois pas l’issue de la rencontre, plus aucun but n’étant inscrit.

Le Racing peut à nouveau s’enorgueillir d’avoir fait tomber une belle équipe et devra montrer autant de sérieux dès mercredi soir à l’occasion de la réception de Lorient.  

Luc Legru

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentCharles Delestraint, une vie à combattre l’Allemagne
Article suivantUn premier cas de maladie de la langue bleue attesté dans les Pays-Bas français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici