Accueil Sports LOSC: une entrée en matière réussie

LOSC: une entrée en matière réussie

151
0

L’heure de la reprise était fixée à dimanche après-midi pour le Losc avec la réception du promu Auxerre. Une opposition entre deux équipes menées par des entraîneurs aux philosophies de jeu offensives promettait une rencontre attrayante pour peu que les effectifs aient trouvé leur cohésion.

Pour sa première à la tête de l’équipe en compétition officielle, Fonseca devait se passer de Weah et Gudmundson suspendus ainsi que de la recrue Jonas Martin, blessé. Le coach des dogues avait décidé de garder Léo Jardim titulaire dans les buts, au grand dam d’un certain nombre de supporters qui espéraient voir Lucas Chevalier, enfant du cru, prendre sa place. Les dogues virage Est l’acclameront d’ailleurs à plusieurs reprises. La charnière étant constituée de l’inusable José Fonte et du nouvel arrivant Alexsandro. Le fait d’avoir une communication 100% lusophone avec le gardien peut expliquer le choix de Fonseca. Si à gauche, Tiago Djalo restait en place, c’est un autre nouveau, Zedadka, qui était posté à droite. Benjamin André et Rémi Cabella tenaient le milieu et Bamba, Gomes et David en soutien de Bayo en pointe complétaient un 4-2-3-1 ambitieux.

Le but le plus rapide depuis 1978

Le moins que l’on puisse dire est que les dogues ne ratent pas leur entrée. Dés la première minute, Cabella centre pour Bayo, lequel sert André, d’une astucieuse talonade, qui trompe Costil, le gardien icaunais. Deuxième minute et deuxième but du Losc, œuvre de Jonathan David bien servi par Cabella et auteur d’une belle frappe du droit. En ce début de match, les bourguignons sont complètement dépassés. Les offensives lilloises se succèdent. Bamba est remuant à l’image de son débordement à la 23eme minute. Cabella est inspiré à l’image de son coup-franç à la demi-heure de jeu. Il fut repoussé par Costil et repris dangereusement par David puis à la 39eme minute avec une percée suivi d’un service impeccable pour David qui ne se prive pas de porter la marque à 3-0. Une belle demi-volée de Gomes juste à côté et les deux équipes rentrent au vestiaire. Comme une sensation que le match est déjà plié.

Dés la reprise, David se signale encore mais l’AJA semble moins subir en ce début de seconde mi-temps. Le canadien est cependant proche d’aggraver la marque à l’heure de jeu mais Costil sauve les siens. Ce n’est que partie remise. Sur l’action suivante, Zedadka signe ses débuts par un magnifique fouetté du droit qui fait mouche. Auxerre sauve toutefois l’honneur. Charbonnier après une tête dangereuse trouve la faille d’un astucieux lob alors qu’il était pris entre deux défenseurs. Ce but s’inscrit dans une période de relâchement des dogues. Jardim doit même s’employer deux fois avec autorité pour préserver sa cage. Deux dernières alertes signées Yazici côté Lillois et Hein coté bourguignon marqueront la fin de cette rencontre très nettement dominée par les nordistes.

Cabella très à l’aise

Ceux-ci auront offert un festival à leur public. Cabella déjà très à l’aise au milieu du terrain aura délivré deux passes très décisives. L’équipe se sera montrée ambitieuse et déterminée ce qui peut raisonnablement permettre de se montrer optimiste pour la suite même s’il faudra confirmer face à des équipes d’un autre calibre que celui d’Auxerre, complètement dépassé pendant une heure.

Si l’on veut vraiment poser un bémol, on notera la baisse de régime en milieu de seconde mi-temps, compréhensible compte-tenu de la physionomie de la rencontre et peut-être la difficulté de trouver Bayo qui, s’il est impliqué sur le premier but et aura pesé sur la défense, n’aura jamais été trouvé par ses partenaires.

Le résumé concocté par le club en fait la démonstration.

On espère revoir un jeu de cette qualité dés vendredi soir à Nantes pour la deuxième journée de championnat.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentAlerte aux animaux abandonnés, la région dans le rouge en plein été
Article suivantFrançois-Xavier Dillmann, les runes et la magie scandinave n’ont plus aucun secret pour lui

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici