Accueil Vie des médias Le faux jeu d’acteur de Francis Palombi n’est pas un problème pour...

Le faux jeu d’acteur de Francis Palombi n’est pas un problème pour l’ARCOM

150
0

Décembre 2021, beaucoup de Français sont en panique du fait des chiffres du covid. Les campagnes de vaccination ont débuté depuis plusieurs mois. Mais une frange de la population n’adhère pas. Des soignants sont suspendus de leur fonction depuis leur refus de la vaccination en octobre 2021.

Les média subventionnés, à leur habitude, soutenaient toutes les mesures du gouvernement comme en novembre 2021 lors de la 3eme dose de vaccin obligatoire pour les plus fragiles. Exemples avec des extraits d’article du journal du dimanche (gauche) et Europe 1.

Alors pour enfoncer un peu plus le clou, certains d’entre eux étaient prêts à diffuser des séquences dignes de séries TV. En décembre 2021, la France découvre Francis Palombi. Déjà connu pour être le président de la Confédération des commerçants de France, il apparaît intubé se disant presque un miraculé du covid. Ce soi-disant antivaccin fait un speech de repentance « vaccinez vous, vaccinez vous, vaccinez vous » lance t’il aux non vaccinés après 3 jours passés en réanimation.

Un acteur pas choisi au hasard par BFM

Ce n’est pas le surjeu qui interloqua les téléspectateurs mais le choix du personnage. Francis Palombi n’est pas un inconnu dans la vie publique. Président de la Confédération des commerçants de France, réputée proche d’En Marche, mouvement d’Emmanuel Macron, il fut même candidat aux législatives en Lozère en 2017. Mais ce sont surtout ses positions publiques pro vaccin qui dérangèrent. Quelques mois auparavant, par l’intermédiaire de sa confédération, il appelait les français à se faire vacciner.

Assistions nous à un « fais ce que je dis, pas ce que je fais » ou à une réelle manipulation de l’information. Pas facile de savoir quoi croire, faux vacciné ou un faux antivax ? La question était posée. Le même personnage n’arrangea pas les choses dès le lendemain de son intervention sur BFM. Il publiait un tweet indiquant avoir été « mauvais acteur ».

Manipulation de l’information, mais aussi tromperie qui a pu faire sauter le pas à des personnes non vaccinées. Le premier numéro d’I média de l’année 2022 s’était interrogé de la même façon.

Pas d’intervention de l’ARCOM

L’ARCOM, Autorité de régulation de la communication audiovisuelle et numérique, est une fusion d’Hadopi ( Haute Autorité pour la diffusion des œuvres et la protection des droits sur internet) et du CSA ( Conseil supérieur de l’audiovisuel) de janvier 2022. Elle intervient auprès des médias qui ne respecteraient pas les principes d’une information claire et objective.

Saisie par des milliers de français sur cette séquence, elle déclare qu’en l’espèce, elle n’y voit pas de manquement l’obligation d’honnêteté de l’information de la part de BFM.

A croire qu’un soutien d’Emmanuel Macron intervenant sur BFM TV, cela faisait trop pour l’ARCOM qui a démontré une fois de plus son inutilité.

Crédit photo: capture youtube

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentRobert des Rotours, le poilu qui rêvait de l’Empire du Milieu
Article suivantLa Flandre s’exporte (un peu) à Dijon le temps d’une exposition temporaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici