Accueil Environnement Documentaire sur l’éolien: le Vent du Mensonge montre le futur du port...

Documentaire sur l’éolien: le Vent du Mensonge montre le futur du port de Dunkerque

658
0

Le vent du mensonge (cliquez sur le lien) est un film de 2019 du réalisateur belge Pascal Yernaux. Ce dernier est auteur, réalisateur de fictions et documentaires. « Ce film illustre le sacrifice de la mer et de la petite pêche côtière sous le couvert de l’écologie et de la transition énergétique en prenant l’exemple du projet éolien d’Engie au Tréport. »

Le parc éolien de la Manche est attendu pour 2024. A l’instar de ce qui se passe sous nos yeux à Dunkerque, des habitants, des associations luttent pour que leur littoral ne soit pas défiguré.

Emouvant, inquiétant, on y voit la détresse de la vie déjà compliquée des pêcheurs qui ont conscience des conséquences dramatiques des éoliennes pour leur métier. Pascal Becquet de la coopérative de pêche y explique clairement pourquoi les lieux choisis en mer pour poser les éoliennes provoquera une perturbation irréversible sur la chaîne alimentaire des poissons. Ou encore Bernard obligé de vendre son bateau car il ne pêche plus assez de poisson. Les forages en cours en vue de l’installation des éoliennes ont diminué l’activité. Sur la zone, il n’y a plus de poisson comme ce fut le cas juste en face en Angleterre ou le port de pêche de Ramsgate est devenu un désastre humain et économique. C’est toute une industrie qui est mise à mort pour aller vers l’aquaculture. Le chômage des pêcheurs est inéluctable pour 80 familles.

Une consultation publique, pour quoi faire?

Comme la loi l’impose, une consultation publique eut lieu et l’opposition fut majoritaire. Mais l’état est sourd et les travaux ont déjà commencé sous le couvert du préfet maritime. Les opposants au projet dunkerquois sont nombreux également. La pétition lancée par l’association Vent Debout a déjà recueilli 19000 signatures.

Comble du comble, ce sont les citoyens qui finance ce désastre par la taxe de 16% sur leur facture d’énergie. Rapidement la mort de la pêche côtière donnera la main à l’industrielle agroalimentaire, aux poissons d’élevage et au massacre des océans.

Voilà l’avenir qui se dessine pour le port et les pêcheurs de Dunkerque.

Attention ce film est en accès libre jusqu’au 15 août.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentDécision prise par le conseil municipal de Denain de détruire l’église du Sacré Coeur
Article suivantLes Pays-Bas français, bonnet d’âne de la malbouffe

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici