Accueil Société Département du Nord: formater les enfants à l’égalité hommes-femmes

Département du Nord: formater les enfants à l’égalité hommes-femmes

284
0

La 3eme édition du concours égalité fille-garçon à l’école et au collège a rendu sa copie et arrêté la liste des établissements scolaires gagnants. Les élèves de CM1, CM2 et 6ème étaient invités à créer une affiche sur le thème de l’égalité des sexes. Ce travail de réflexion devait répondre à une des préoccupations suivantes:

  • une éducation à l’égalité entre les sexes,
  • la pédagogie égalitaire,
  • la prévention des violences sexistes et sexuelles,
  • le respect mutuel entre les sexes,
  • la promotion de la mixité dans les choix d’orientation.

Tout un programme pour des enfants pouvant être âgés d’à peine 9 ans.

Contributions gagnantes

Plusieurs catégories ont été définies pour répondre aux objectifs de ce concours. On peut, pour chacune, se poser la question de la réelle utilité voire priorité donnée à ce type de travaux. En pleine crise de l’instruction, ne faudrait il pas se tourner uniquement vers la mission première des professeurs: enseigner et non faire de la propagande?

  • « conscientisation des stéréotypes de genre » . Imaginez un enfant de 9-10 ans lire ou entendre cette expression. Cela semble décalé par rapport à leurs niveau et âge.

Le genre est issu abordé à travers le sport ou la télévision. C’est l’égalité qui prime à tout prix, en dehors du mérite. On est proche de la propagande wokiste sur la théorie des genres qui n’existeraient pas entre féminin et masculin.

  • « égalité, respect de soi et des autres »

Pendant ce temps, la France classée 40eme sur l’enseignement des mathématiques

Les mathématiques sont une des matières avec la langue française pour laquelle le niveau scolaire des enfants a chuté. Les dernières évaluations de l’éducation nationale sur des élèves de CM2 notamment montrent un vrai décrochage en 5 ans. La moitié des élèves, seulement, font correctement les 4 opérations en fin de primaire. 53% contre 70% cinq ans avant. Le dernier classement TIMMS, classement international sur l’enseignement des maths, place la France au dernier rang de l’Europe, et 40e dans les pays de l’OCDE, derrière l’Albanie et le Kazakhstan. 

Il y a davantage urgence à faire travailler les enfants sur la consistance même des mathématiques que sur l’égalité hommes/femmes.

  • « égalité et choix d’orientation »

Ce sont les mêmes établissements gagnants que pour la catégorie « conscientisation des stéréotypes de genre ». Preuve que ce concours n’a peut être pas motivé beaucoup d’établissements scolaires.

  • « prévention des violences sexuelles et sexistes »

La réalité du harcèlement de rue inexistante

N’est évidemment pas évoquée la vraie réalité du harcèlement de rue dont les élèves ont fait référence avec l’affiche sur les filles en jupe. Les vrais responsables ne sont jamais nommés. Certaines femmes ont diffusé sur les réseaux sociaux des vidéos de leurs harceleurs, quasi unanimement tous extra-européens. Comme l’a filmé la réalisatrice Soffie Peeters à Bruxelles.

Le département du Nord participe à ce concours et par là même à cette propagande wokiste qui prend de plus en plus de place dans la tête des plus jeunes. Eux qui feraient bien d’avoir une tête bien faite pour leur avenir.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLa manufacture Française de Textile de Caudry en redressement judiciaire
Article suivantBaisse de la production d’énergie éolienne en 2021

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici