Accueil Sports Rencontre avec le collectif NOVA qui agit pour un changement à la...

Rencontre avec le collectif NOVA qui agit pour un changement à la direction du club de Valenciennes

259
0

Il y 3 semaines, nous avions évoqué un nouveau collectif très actif sur les réseaux sociaux: NOVA. Sa cible est bien identifiée: Eddy Zdziech, président du VAFC. Des visuels appelaient les supporters à ne pas s’abonner. Qu’est ce qui motive les acteurs de ce collectif tous supporters du VAFC? Nous nous sommes entretenus avec eux et ils ne sont pas tendres avec le président de leur club favori. Illustration des relations tendues entre les protagonistes, la réponse faîte par le collectif suite aux propos tenus par Eddy Zdziech à leur égard.

Le miroir du Nord: pouvez vous présenter ainsi que l’origine du collectif NOVA

NOVA: Le Collectif NOVA (Nouvel Objectif pour VA) est le regroupement de plusieurs réseaux sociaux (Actu VAFC, Team VAFC, VAFC Supporter et VAENL1). Ils ont chacun constaté que la présidence Zdziech était devenue néfaste pour l’avenir du VAFC. Au mieux, nous sommes condamnés à végéter durant des décennies en Ligue 2. Au pire, c’est la descente voire un dépôt de bilan qui nous attend.

A partir de ce constat, nous avons décidé d’entrer en lutte active pour que le changement s’opère à la tête du VAFC. La lutte n’est pas facile. Nous sommes confrontés à des personnes qui ont des intérêts à ce que la présidence Zdziech se poursuive, bien qu’elle soit néfaste pour le club. Mais malgré les changements (arrivées et départs) au sein du Collectif depuis sa création en 2020, nous restons unis. Y compris avec ceux qui sont partis, autour de l’idée qu’Eddy Zdziech doit partir. Peu importe qui le fera partir, pourvu qu’il s’en aille et laisse le VAFC retrouver la place qu’il mérite.

Le miroir du Nord: Que reprochez vous exactement à la direction du club ?

« En huit années de présidence, il a vendu pour 27 millions de joueurs »

NOVA: En dehors de toute considération morale, et il y aurait à dire. On a connu les licenciements le 24 décembre 2014, fouille du PC d’un salarié et chantage odieux pour qu’il démissionne. Il y eu aussi les insultes envers les supporters telles que “cancer du club”. Le principal reproche que nous adressons à Eddy Zdziech est bien son manque de moyens, son incapacité à être à la hauteur de ce que représente l’institution VAFC. En huit années de présidence, il a vendu pour 27 millions de joueurs (la plupart du temps trop tôt par manque de moyens pour les conserver) et a investi moins de 500 000€ pour les remplacer. On ne peut pas monter une équipe qui joue la montée, en vendant ses meilleurs joueurs tous les 18 mois (parfois plus vite…).

« Il doit tirer les conséquences de son échec au lieu de jouer des prolongations interminables depuis 2018 »

A partir de là, il est, plus que temps qu’il s’en aille ; en 2015, il avait promis la montée en 3 ans. Il doit tirer les conséquences de son échec au lieu de jouer des prolongations interminables depuis 2018…

Mais là aussi, et c’est le second gros reproche, il n’a aucune considération pour l’avenir du club. Rien ne doit passer avant sa personne, il ne supporte aucune critique et considère que le VAFC n’est rien sans lui. Or, il n’est pas le sauveur qu’il prétend être en 2014. Il n’a mis que 200 000€ dans un plan de reprise de 10 millions. La plus grosse partie (7 millions) a été effacée par le Crédit Agricole (donc le contribuable valenciennois). Enfin, à sa prise de fonction officielle, c’est-à-dire au moment où il a versé 500 000€ pour la reprise des parts majoritaires, le club avait déjà redémarré en Ligue 2. Au total, devenir président et actionnaire majoritaire d’un club de Ligue 2 (avec Tousart et Upamecano au centre de formation) ne lui aura coûté que 700 000€.

Eddy Zdziech appelle ça “sauver le club”, j’appelle ça “faire une bonne affaire”.

Le miroir du Nord: Vous avez lancé récemment une campagne de communication. Elle incitait les supporters à ne pas s’abonner pour la saison prochaine. Quelles ont été les réactions ?

NOVA: Sur cette opération, je tiens avant tout à féliciter Illan de Team VAFC, qui a abattu un travail énorme. Pour quelqu’un qui, comme moi, va au stade depuis 1992, c’est une vraie bouffée d’air de voir un jeune qui se bat ainsi pour le club et sa survie.

« Un supporter n’est pas un salarié du VAFC, ce n’est pas le club qui le nourrit »

J’ai décidé, pour ma part, d’arrêter de m’abonner en 2016. J’ai eu, à ce moment-là, la certitude définitive, qu’au-delà de toutes les frasques d’Eddy Zdziech, il était incapable de réunir les moyens nécessaires pour faire remonter le club en Ligue 1. A partir du moment où la direction du VAFC ne joue pas le jeu dans l’intérêt sportif du club, je me sens moi-même libéré de ce devoir de supporter, pourtant très fort à Valenciennes. Un supporter n’est pas un salarié du VAFC, ce n’est pas le club qui le nourrit. Un supporter est client du VAFC et c’est au club de lui rendre des comptes sur ses orientations. C’est comme cela que ça se passe dans les clubs qui grandissent ; on respecte l’institution et les supporters avant tout.

Un constat partagé au sein du Collectif NOVA. Entre les insultes, l’absence de mercato ambitieux, les frasques de la présidence et de ses proches. Le plus dur est de trier les arguments. Je tire à nouveau un coup de chapeau à Illan qui s’en est chargé et a organisé l’argumentaire de désabonnement en onze points, comme les onze joueurs qui nous manquent sur le terrain pour jouer la montée.

C’est ce que mérite le VAFC (5ème affluence moyenne de L2 depuis 2014). Ce qu’il n’a pas avec Eddy Zdziech (12ème place en classement moyen).

Au niveau des réactions, c’est variable. Pour certains, la campagne de désabonnement avait commencé depuis plus ou moins longtemps. Entre l’absence d’investissement de la direction, ses frasques et insultes, la gestion douteuse des avoirs liés au COVID (dans 3 propositions sur 4 du club, l’abonné ne récupérait pas son avoir ; quant à la dernière, on les a faits patienter jusqu’au maximum du délai légal, à savoir 18 mois), le top 5 annoncé qui s’est transformé en 16ème place, et ce début de mercato uniquement dans le sens des départs…

« il existe un dernier carré de supporters qui n’a pas encore saisi les enjeux de notre combat »

En revanche, il existe un dernier carré de supporters qui n’a pas encore saisi les enjeux de notre combat et de cette campagne. Ils considèrent encore le fait d’être “supporter par devoir”. A ceux-là le Collectif NOVA souhaite aujourd’hui leur tendre la main. Nous vouons leur faire comprendre que c’est justement pour eux que nous nous battons. Voici donc notre position : allez au Stade si vous le souhaitez, pourvu que vous soyez invités par Eddy Zdziech. Vous méritez que la direction du VAFC vous invite pour toute la saison à venir.

Les rares abonnés de la saison 2021-2022 (1000? 1500?) ont été floués. Par le discours de la direction avec son faux objectif du Top 5, mais aussi par le fait de voir des invités débarquer par dizaines de milliers pour les seuls matchs à enjeu de la saison (ceux du maintien)… alors que eux ont subi les défaites à domicile face à Quevilly, Rodez…

Personne ne mérite plus d’être invité au stade qu’un abonné de la saison 2021-2022, qu’ils soient invités!

Le miroir du Nord: Comment voyez vous l’issue de la prochaine saison et l’avenir du club ?

NOVA: Notre saison prochaine est d’ores et déjà mal engagée du point de vue de la préparation. Nous avons besoin de cadres sur quasiment toutes les lignes, et même d’un gardien de but! Et nous sommes déjà en pleine préparation…

Jusqu’à présent, le niveau relativement faible de la seconde moitié de classement de Ligue 2 nous a sauvés, malgré l’instabilité de notre effectif professionnel et du staff. Notre centre de formation a permis de faire le nombre et compenser les manquements en recrutement de la direction.

Mais le niveau de la Ligue 2 va être réhaussé avec le passage à 18 clubs de la Ligue 1, et de la Ligue 2. Nos mercatos sont de pire en pire. Ça risque fatalement de casser à un moment donné. Et il est plus que temps de s’activer sur le mercato de cette saison.

Le miroir du Nord: le mot de la fin pour nos lecteurs

NOVA: Pour le mot de la fin, je vais m’adresser à votre média en même temps que je m’adresse à vos lecteurs. J’ai beaucoup apprécié le temps qui m’a été accordé, tant dans la bienveillance des échanges que dans votre professionnalisme. J’espère donc que les lecteurs apprendront des choses sur notre cher VAFC. Qu’ils seront sensibilisés à l’état dans lequel il se trouve.

Je leur souhaite d’être le mieux informé possible par votre biais. Merci à eux, merci à vous.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentWiarus Polski, la voix des mineurs et ouvriers polonais
Article suivantQuand Dunkerque fait sa promotion en oubliant les éoliennes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici