Accueil Politique Législatives: analyse de la surprise RN

Législatives: analyse de la surprise RN

195
0

Abstention record, c’est la 1ere information à retenir. Les habitants ne se sont pas déplacés davantage qu’au 1er tour, même encore moins. On s’est moins déplacé que dans le reste de la France où l’abstention est montée à 53,6%. Ce qui n’a pas empêché un certain nombre de surprises.

Le RN renforce son implantation particulièrement dans le Nord

On savait le Pas De Calais acquis au mouvement de Marine Le Pen. Désormais, il faudra composer avec 6 députés RN les 12 élus du département. La surprise est venue de la 6eme circonscription avec l’élimination de Brigitte Bourguignon qui a même été battue dans sa propre ville: Desvres. Elle perd par conséquent son poste de ministre de la santé, ce fut bref. L’autre surprise est venue de la 9eme circonscription où Caroline Parmentier, conseillère régionale Ile de France s’est imposée avec plus de 53% des voix.

Dans le Nord, les résultats entre les 3 formations principales, Ensemble, NUPES et RN sont plus équilibrés. Mais ils démontrent que le RN étend son influence. L’intérieur du département est désormais sous couleurs RN. De jeunes élus vont occuper l’hémicycle de l’assemblée Nationale notamment Pierrick Berteloot dans la 15eme circonscription ou Vincent Catteau dans la 5eme. Tout comme dans le Pas De Calais, ce sont 6 circonscriptions dont 5 nouvelles qui sont sous giron RN. Sébastien Chenu a été réélu haut la main à plus de 57%.

Vote d’adhésion ou vote par défaut?

Le ralliement des électeurs peut il expliquer les résultats exceptionnels du RN qui composent un groupe à l’assemblée nationale avec 89 députés? La question du pouvoir d’achat élevée comme prioritaire par Marine Le Pen bien avant le premier tour de la présidentielle semble avoir trouvé écho dans la tête des Français. L’augmentation du prix de l’énergie, des matières premières et des achats de première nécessité ont pu influencer les votes. Sujet particulièrement important dans nos territoires où les habitants sont davantage affectés par ces questions.

Mais cela peut il seul expliquer les résultats. Avec une abstention record, une union des gauches orchestrée par NUPES, d’où viennent les nouvelles voix du RN?

Cela ne ressemblerait il pas à une union malgré le souhait de Marine Le Pen? Pas une union d’adhésion, car les soutiens d’Eric Zemmour n’ont pour la plupart pas voté RN mais une union contre NUPES ou contre Macron? Car là où les électeurs de la classe moyenne en ont eu la possibilité, ils ont voté pour le parti socialiste. Illustration avec l’élection de Benjamin Saint Huile dans la 3eme circonscription du Nord ou encore Bertrand Petit sur la 8eme du Pas De Calais.

Avec le groupe d’opposition le plus important, le RN aura ses preuves à faire. La région sera particulièrement suivie , tout comme celle de PACA.

Crédit photo: capture youtube

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentL’application Rézo permettra t’elle aux clients du TER de sortir de l’enfer des retards et incidents de circulation?
Article suivantEmile Verhille, premier évêque d’Owando

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici