Accueil Économie Incendie d’OVHcloud à Strasbourg en mai 2021: le bâtiment n’était pas aux...

Incendie d’OVHcloud à Strasbourg en mai 2021: le bâtiment n’était pas aux normes

72
0

OVHcloud est le leader européen du cloud. Son siège social se trouve à Roubaix. L’entreprise régionale est devenue une pépite valant 3,5 milliards d’euros. Réussissant à concurrencer les entreprises américaines et chinoises, l’entreprise est aujourd’hui déployée dans le monde entier.

Mais elle a accumulé plusieurs bévues techniques dont une panne importante 2 jours avant son entrée en bourse en octobre 2021. Quelques mois plus tôt, en mars, un incendie spectaculaire dévastait le datacenter de Strasbourg. Grâce à une intervention rapide des pompiers, ces derniers permettaient une sauvegarde des bâtiments aux alentours. Mais le bilan est lourd: 3,6 millions de sites internet étaient concernés dont certains sites institutionnels d’Etat. Outre des conséquences matérielles considérables, on parle de 100 millions , c’est l’image d’OVH qui en pâtissait.

Depuis, une action collective a été menée par un cabinet d’avocats parisien défendant plus 140 entreprises. Certains clients ont décidé de mener une action individuelle pour plus de rapidité ou de confidentialité. Un accord pourrait être trouvé à hauteur de 10 millions d’euros. Certains ont perdu définitivement des données dont une entreprise de tourisme et une autre de santé.

Manquements constatés à plusieurs reprises

Deux rapports publiés en quelques semaines pointent les mêmes manquements. Ce ne sont pas des rapports en lien avec la procédure judiciaire mais davantage des constats en vue de prévenir ce type de situations.

Le dernier rapport est issu du Bureau d’enquêtes et d’analyses sur les risques accidentels publié il y a quelques jours. Il ne fait que confirmer un rapport de quelques mois avant du service d’incendie et de secours du Bas Rhin. Quelques constats repérés par ces professionnels des risques incendie:

  • absence de détection précoce, ce qui paraît inimaginable. Aucun système ne permettait de prévenir l’arrivée des premières fumées
  • absence d’extinction: ce n’était pas une obligation réglementaire. Celle ci évoluera certainement pour les datacenters. On comptait alors sur une arrivée rapide des secours et une intervention première des équipes en place.
  • pas de coupe feu. L’électricité a continué à fonctionner malgré l’incendie. Une coupure de courant entraîne des conséquences graves sur la sauvegarde des données.
  • les matériaux utilisés n’ont pas aidé: le plancher était en bois.
  • la conception du bâtiment qui a permis facilement une montée des flammes aux étapes.

Constats qui peuvent paraître surprenants pour le 1er gestionnaire de cloud européen.

Des failles repérées avant l’incendie à Roubaix

C’est un rapport du bureau de sécurité Véritas qui aurait dû alerter OVHcloud. En janvier 2021, soit 2 mois avant le spectaculaire incendie de Strasbourg, des manquements avaient été repérés lors d’une analyse de risque lors de la régularisation administrative de l’exploitation des datacenters d’OVHcloud installés à Roubaix (130 000 serveurs hébergés). Le média le journal du net a étudié le rapport. Ils ont alors relevé des problèmes de sécurité détectés par le cabinet d’inspection et de certification :

  • non respect des conditions de résistance au feu minimales dans les locaux abritant les batteries
  • poteaux incendie publics au débit insuffisant
  • absence ou insuffisance de protection des prises de terre paratonnerre avec des anomalies sur les tableaux basse tension (TGBT)…

La régularisation de tous ces points de faiblesse ont été estimés à quasiment 3 millions d’euros.

Malgré ces déconvenues, OVH a terminé le 1er trimestre 2022 avec des résultats positifs, son chiffre d’affaire augmentant de 14%. Récemment, l’entreprise a continué sa démarche d’acquisition d’autre structures. Le but est d’offrir aux développeurs des solutions complètes: de la chaîne de valeur de la donnée, du stockage à l’exploitation d’algorithmes d’intelligence artificielle, puis l’administration de bases de données. Elle a racheté ForePaaS, 23 salariés, startup parisienne spécialisée dans les outils d’analyse de données, d’apprentissage automatique et d’intelligence artificielle dans le cloud. Cependant, au cours du mois de mai, à 2 reprises, le cours de l’action est passé en dessous de son prix d’introduction.

Crédit photo: capture youtube/ sapeurs pompiers du 67

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentPlages autorisées aux chiens: le Pas De Calais bon élève
Article suivantPhilippe Olivier reçoit un soutien de poids à Calais

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici