Accueil Sports Lille-Strasbourg (1-0): une drôle de victoire

Lille-Strasbourg (1-0): une drôle de victoire

171
0

Dimanche en fin d’après-midi, le Losc recevait un sérieux client, à savoir le racing club de Strasbourg, prétendant au podium. On pouvait légitimement être inquiet pour les dogues qui restaient sur deux points pris sur douze possibles au terme de quatre rencontres qui paraissaient à leur portée face à des alsaciens invaincus depuis onze matchs. À la suspension de Djalo et les indisponibilités de Xeka et Bamba s’ajoutait une ambiance délétère dans les tribunes. Les différentes sections de supporters ayant décidé une grève des encouragements.

La grogne monte en tribune

Gourvennec alignait donc Jardim dans les buts. Il enregistrait le retour de Botman aux côtés de Fonte en charnière centrale et titularisait Celik et Gudmundson en latéraux. Sanches et André occupaient le milieu, Weah et sur les côtés étant chargés d’alimenter le duo Ylmaz – David.

Si Burak Ylmaz alertait Sels, le gardien strasbourgeois, dés la quatrième minute, ce sont bien les alsaciens qui se montraient les plus dangereux en première mi-temps. Une tentative de Nyamsi fut contrée par Fonte à la 12°. Il y eut aussi un tir cadré de Thomasson sur Jardim à la 27° et un arrêt du visage du gardien nordiste à la 36° face à une tête d’Ajorque. Tout juste notera t’on avant la pause un tir non cadré de Sanches pour les lillois. C’est peu et bien insuffisant pour calmer la gronde du public ulcéré par le piètre niveau d’engagement d’une partie de l’équipe. David et Burak Ylmaz furent particulièrement ciblés et systématiquement sifflés.

Des alsaciens pas récompensés de leurs efforts

Les alsaciens rentrent d’ailleurs mieux que leurs hôtes dans le second acte. Après trois minutes, l’inusable Gameiro trouve le poteau. Burak Ylmaz tente bien de répliquer d’une frappe lourde mais hors du cadre puis d’un bon centre que Prcic tacle en corner alors que Zeghrova et Weah étaient en bonne position derrière. C’est toujours Strasbourg qui fait la meilleure impression et Gameiro aurait ouvert la marque sans un bel arrêt de Jardim. À l’heure de jeu, Ajorque est proche de couper une remise de Perrin, il était finalement hors-jeu. Le premier geste dangereux pour le Losc est l’œuvre de Gudmundson; A la 66° place il exécute un bel extérieur du gauche bien bloqué par Sels. À un quart d’heure de la fin, Jardim sauve une nouvelle fois les siens d’une magnifique parade sur une reprise de Thomasson. Puis c’est Botman qui vient contrer Ajorque en bonne position après une hésitation de Jardim ; sur le corner, Gudmundson supplée son gardien en repoussant sur sa ligne une tête puissante de Nyamsi. Finalement, à trois minutes de la fin, Celik reprend victorieusement un centre dévié de Weah pour offrir les trois points au Losc.

Après quatre déceptions d’affilée face à des équipes à leur portée, les dogues s’imposent donc face à une équipe de haut de tableau. sous les huées de la majorité du public en ayant été sérieusement bousculé par des alsaciens mal récompensés de leurs efforts. Le déplacement à Troyes le week-end prochain ne promet donc pas d’être des plus apaisés.

Pierre Pillerault

Crédit photo : capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentElection présidentielle: comment a voté l’électorat de Jean Luc Mélenchon?
Article suivantLa Marche de la Peene fait son grand retour

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici