Accueil Sports Lens-Clermont (3-1) : Clauss et Sotoca, héros du jour

Lens-Clermont (3-1) : Clauss et Sotoca, héros du jour

134
0

Belle après-midi à Bollaert ! Après un match on ne peut plus indigeste à Metz la semaine précédente, les Sang et Or ont renoué avec le succès – et le jeu – samedi contre Clermont-Ferrand. Une rencontre qui fut l’occasion de saluer Jonathan Clauss, fraîchement sélectionné en Equipe de France mais aussi de soutenir l’Ukraine.

Sang et or et bleus ! La réception de Clermont fut riche en couleurs, et pas seulement en termes de péripéties ! La direction du Racing avait en effet décidé de faire porter son maillot extérieur bleu à ses joueurs, accompagné d’un short jaune « exclusif » afin d’arborer les couleurs du drapeau ukrainien. La tenue était également floquée de ce drapeau et du mot paix traduit en plusieurs langues. Une vente aux enchères avec ces maillots spéciaux est mise en place jusqu’au 26 mars.

Ce maillot bleu, par ailleurs, était un joli clin d’oeil involontaire à la sélection de Jonathan Clauss en équipe de France, une décision annoncée jeudi par Didier Deschamps.
Fortement espérée à l’automne dernier, lorsque le Racing produisait chaque semaine un jeu léché et efficace, la convocation de Clauss était devenu un espoir peu raisonnable après le début d’année laborieux des lensois, y compris de la part de l’arrière droit.
Mais Jonathan Clauss s’est remis en question et est reparti de l’avant. Profitant aussi – il faut le dire – d’une concurrence moins féroce qu’à d’autres postes, Clauss a finalement séduit le sélectionneur.

C’est tout simplement le premier lensois appelé chez les Bleus depuis Alou Diarra en 2006, il y a seize longues années !

Voilà un beau symbole du retour du RCL dans le gratin du football français.

De l’intensité et de l’efficacité, enfin !

Ce match était riche en symboles hors du terrain, mais le plus dur était bien sûr à faire sur la pelouse : gagner, si possible en proposant une prestation bien différente de celle du week-end précédent. Rappelons aussi que lors du match aller, les deux formations s’étaient quittées sur un score nul de deux buts partout.

Samedi, malgré une entame dynamique, ce sont les Auvergnats qui ont cueilli à froid les Artésiens dès la 9ème minute. Sur la première percée dans la surface adverse, le Clermontois Mohamed Bayo effaçait son vis à vie d’un beau geste technique et donnait une offrande à Elbasan Rashani qui n’avait plus qu’à propulser la balle au fond des filets.

Un scénario catastrophe qui n’allait pourtant pas « couper les jambes » des lensois.
Repartant à l’attaque, les Sang et Or mettaient une pression incessante et en étaient récompensés à la 39ème minute. Une fois n’est pas coutume, le but faisait suite à un corner joué indirectement. Après un centre de Clauss et un cafouillage dans la surface de réparation, Kevin Danso voyait le ballon lui arriver dans les pieds et frappait dedans sans réfléchir, ne laissant pas le temps au gardien de réagir.

Le gardien sénégalais, Ouparine Djoco, allait être au coeur de l’action du match…bien malgré-lui !

Dans les arrêts de jeu, juste avant la pause et tandis que le public pensait voir les équipes rentrer aux vestiaires sur un score de parité, Florian Sotoca se faisait oublier suite à une nouvelle offensive lensoise et allait « piquer » la balle dans les pieds du gardien avant que celui-ci n’ait le temps de dégager. Malin, voyant le but déserté, mais malgré tout très excentré, Sotoca tentait sa chance. Il réussissait l’exploit de cadrer sa frappe dans un angle impossible. Bollaert pouvait exploser de joie et la défense clermontoise exploser de fureur.

Fin de match festive

Lens enfonçait le clou à l’heure de jeu. Suite à un coup franc tiré côté gauche et un nouveau cafouillage devant le but clermontois, Massadio Haïdara tirait à ras de terre dans une forêt de jambes et trouvait les filets.

Le rythme baissait quelque peu sur la fin du match et plus rien ne serait inscrit. Signalons tout de même une belle parade réflexe de Wulker Farinez, le gardien vénézuélien du Racing.

L’après match donnait lieu à un superbe moment de communion entre les supporters et leurs joueurs, et plus particulièrement Jonathan Clauss, qui se voyait offrir un drapeau Bleu-Blanc-Rouge pour fêter comme il se doit sa sélection en équipe de France.

Cette victoire 3-1 est la bienvenue pour le Racing, qui reste à portée de tir des équipes européennes au classement. Le prochain match verra d’ailleurs les lensois affronter un concurrent direct, le RC Strasbourg, le dimanche 3 avril sur la pelouse du Stade de la Meinau. Suivront des rencontre contre Nice le 10 avril et contre un certain Lille Olympique Sporting Club le 16 avril !

Luc Legru

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLa région Hauts de France reçoit un prix pour ses actions innovantes en matière de transport
Article suivantLa Scapartois, pièce maîtresse du réseau de distribution Leclerc

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici