Accueil Sports LOSC-PSG: Le Losc se saborde

LOSC-PSG: Le Losc se saborde

182
0

Le Losc recevait dimanche soir le Paris saint Germain en clôture de la vingt-troisième journée de ligue 1 devant un public de 50000 spectateurs dans un stade à guichets fermés grâce à l’arrêt des jauges appliquées au mois de janvier.

Pour l’occasion, les lillois, devant se passer de Renato Sanches, le catalyseur de leur jeu, alignaient une défense classique, Gudmundsson remplaçant Reinildo, parti à l’athletico Madrid, un milieu récupérateur formé d’Onana et André et un quatuor offensif avec Bamba et Weah excentrés, David et Ben Arfa en pointe. De son côté, le PSG devait se passer de Neymar mais alignait tout de même un trio Mbappé, Di Maria, Messi…

Si les parisiens se rendent vite maître de la balle, le début de rencontre semble plutôt équilibré jusqu’à la dixième minute et une énorme faute de main de Grbic qui relâche un centre de Nuno Mendes dans les pieds de Danilo qui n’a plus qu’à pousser le cuir au fond des buts vides. Malgré ce coup du sort, les nordistes ne se laissent pas abattre et Botman place une belle tête à la 22’ minute qui flirte avec la transversale. Ce n’est que partie remise puisque cinq minutes plus tard, le défenseur hollandais reprend victorieusement un centre de Ben Arfa auteur d’un exploit en s’étant joué de Di Maria à l’entrée de la surface avant de placer une accélération le mettant en position idéale pour son centre.

Cette égalisation a le don de piquer les parisiens au vif et quelques minutes plus tard, après une belle frappe d’Hakimi juste à côté, c’est de nouveau le malheureux Grbic qui offre le deuxième but du PSG en ratant complètement sa sortie sur corner, Kimpembe n’ayant plus qu’à marquer de la tête . La soirée étant placée sous le signe des cadeaux, c’est ensuite au tour du pourtant irréprochable Botman de dégager le ballon sur Messi qui profite du contre favorable pour se présenter devant le portier nordiste et le tromper d’une pichenette. En l’espace de dix minutes, le Losc est revenu à hauteur des joueurs de la capitale avant de leur offrir sur un plateau une avance confortable.

Messi, auteur d’une bonne prestation, trouve la barre sur coup-franç juste avant que l’arbitre ne renvoie les deux équipes aux vestiaires. Au retour de ceux-ci, les lillois mettent d’emblée une forte pression mais il suffit de six minutes aux joueurs de la capitale pour plier le match. Messi voit sa tentative repoussée par Grbic, auteur de son premier arrêt du match mais dans la continuité de l’action. Danilo s’offre un doublé d’une belle frappe du droit sur laquelle le gardien des dogues semble encore un peu court.

Le reste de la rencontre apparaît de fait anecdotique même si les lillois tenteront des choses jusqu’au bout Bamba voyant sa frappe arrêté par Donnaruma, Gudmundsson tergiversant alors qu’il est en bonne position, Bamba, encore lui, ou Gomes tirant à côté. Paris gère tranquillement sa fin de rencontre s’offrant même le luxe d’un cinquième but sur un bijou de frappe enroulée, œuvre de Mbappé.

Le Losc s’incline donc lourdement face au probable futur champion de France après avoir pourtant donné une image volontaire. Mais prétendre s’imposer face à une équipe de ce calibre en leur offrant trois buts relève de la gageure. Plusieurs enseignements semblent pouvoir être tirés de cette soirée : Hatem Ben Arfa est déjà capable d’exprimer son aisance technique malgré sa longue période d’inactivité. La présence de Renato Sanches est indispensable pour que le Losc espère délivrer une prestation de haut niveau. Grbic, que l’on savait déjà moins décisif que Maignan, se révèle d’une fébrilité peu compatible avec le très haut niveau ; une prestation de cet acabit face à Chelsea ôterait toutes chances de qualification. Si les places européennes restent à portée, celles donnant accès à la ligue des champions semblent s’éloigner irrémédiablement.

Le déplacement à Montpellier le week-end prochain sera primordial pour reprendre ses esprits, une troisième défaite consécutive plongerait l’effectif dans la crise…

Pierre Pillerault

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentVictime de harcèlement scolaire, un jeune lillois s’immole par le feu
Article suivantQuand Mulliez veut se racheter une virginité avec des jeans fabriqués dans le Nord…et des masques (2/3)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici