Accueil Minorités régionales Mort d’Yvan Colonna: les débuts timides de la commission d’enquête parlementaire

Mort d’Yvan Colonna: les débuts timides de la commission d’enquête parlementaire

110
0

Hier se tenaient les premières auditions des membres de la commission d’enquête parlementaire mettant en lumière les circonstances de la mort d’Yvan Colonna en mars 2022. L’ex directrice de la maison d’arrêt d’Arles qui avait fait polémique lors du drame a été interrogée ainsi que le nouveau directeur d’établissement.

Ses débuts ne sont guère encourageants et laissent sur leur faim les membres de la commission particulièrement les insulaires.

Mensonges et omissions

L’impression dégagée en mars 2022 par l’audition de Corinne Puglierini, ex directrice de l’établissement n’avait pas été positive. Son intervention hier a laissé le même sentiment. Paroles évasives, déclarant ne pas être responsable du drame, elle base sa défense sur le fait qu’aucune instruction particulière ne lui avait été donnée concernant Franck Elong Abé.

Marc Ollier, actuel directeur de la prison de Arles, lui a été plus clair. N’occupant pas ce poste au moment de l’agression d’Yvan Colonna, il a insisté sur les mesures prises dans l’établissement depuis le drame.

Tout ceci a laissé nombreux membres de la commission d’enquête sceptiques. Quel que soit leur bord politique, tous notent le caractère incomplet des documents accessibles. Que cache cette méthode de travail de la part de la direction de l’établissement?

Jean-Félix Acquaviva, député de la seconde circonscription de Corse et président de cette commission s’est dit « désagréablement surpris de constater, à la lumière des conclusions de l’inspection générale de la justice, que la relativisation de certaines procédures, la dissimulation et le fait d’omettre, volontairement et gravement certains faits essentiels à la recherche de la vérité, avaient été une règle adoptée par les personnes auditées ».

Pour Paul André Colombani, les investigations doivent continuer compte tenu des réponses contradictoires et incohérentes apportées par les acteurs auditionnés.

Franck Elong Abé, terroriste islamiste au parcours protégé

Les députés corses ont insisté particulièrement sur un point. Comment Frack Elong Abé, condamné pour terrorisme islamiste, considéré comme radicalisé, arrêté en Afghanistan, a pu connaître un parcours si clément en prison. Passé par divers établissements pénitentiaires, il a causé nombre de problèmes dans chacun d’entre eux. Violences graves contre des co-détenus, agression de surveillants, incendie de sa cellule à 10 reprises à Condé Sur Sarthe en 2019. A chaque fois que cet assassin a souhaité une chose, comme travailler ou changer d’établissement, il a obtenu gain de cause.

Romain Baubry, élu rassemblement national et ancien surveillant de prison à Arles, a d’ailleurs fait cette remarque et interrogé l’ex directrice de l’établissement quant à ce constat.

Le député des Bouches du Rhône a souhaité entendre Corinne Puglierini sur deux points:

  • pourquoi avoir permis à Elong Abé de travailler en tant qu’auxiliaire alors qu’il sortait d’une commission de discipline?
  • avait elle entendu parler des pressions que ce même détenu exerçait sur d’autres pour accéder à ce poste?

Pas de réponse, pas de responsabilité, mais comme une impression de laxisme de la part de l’ex directrice.

Les détenus islamistes radicalisés bénéficieraient ils du même régime de faveur que les islamistes laissés dans la nature? L’administration pénitentiaire achète t’elle la paix sociale?

Le constat que chacun pourra faire dès ce premier jour d’audition est qu’Yvan Colonna n’a jamais bénéficié d’une telle tolérance.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentGrégory Pamart médecin suspendu et inquiété par l’ordre des médecins invité d’André Bercoff
Article suivantLa région se hisse au deuxième rang du classement des familles nombreuses

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici