Accueil Société Grégory Pamart médecin suspendu et inquiété par l’ordre des médecins invité d’André...

Grégory Pamart médecin suspendu et inquiété par l’ordre des médecins invité d’André Bercoff

367
0

Grégory Pamart était simplement médecin généraliste à Jenlain dans le Nord. Refusant de se soumettre à l’obligation vaccinale, il est suspendu et ne peut plus exercer son métier depuis le 15 septembre 2021, comme tant d’autres professionnels de la médecine.

Mais depuis avril 2022, il connaît un autre problème. Suite à une dénonciation anonyme faîte au conseil de l’ordre une plainte est déposée à son encontre. Son erreur: avoir soigné un patient à son domicile alors qu’il était suspendu de ses fonctions.

Les arguments de l’ordre des médecins sont hallucinants. On reproche à Grégory Pamart d’avoir conduit lui même un homme en état de difficulté respiratoire aux urgences et de ne pas avoir composé le 15. Pire, l’ordre des médecins considère que ce patient n’était pas en situation assez grave pour bénéficier de ce régime de faveur. Enfin, le médecin suspendu n’aurait pas du « prendre pour argent comptant les déclarations du malade ».

Pour Grégory Pamart, le gouvernement est dans une logique de punition

L’ordre des médecins est le bras armé du gouvernement dans l’application de l’obligation vaccinale. Selon le médecin et candidat aux législatives 2022, l’essentiel est que tous donnent aval des décisions des politiques en place.

Or, l’efficacité du vaccin contre le covid est plus que hasardeux. Sans compter les effets secondaires qui de jours en jours posent question. Et qui seraient même confirmés par un scientifique de Pfizer lui même par caméra cachée. Chris Croce confirmerait que le laboratoire savait que des risques cardiaques.

Emmanuel Macron et ses soldats macronistes ne supportent pas l’opposition. Au point de provoquer la mort professionnelle de véritables passionnés en quête de réponse sur un vaccin posant question. Et alors même que le système hospitalier manque de bras et soit dans l’obligation de fermer des lits par manque de personnel.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2023. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEolien: le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables adopté à une faible majorité
Article suivantMort d’Yvan Colonna: les débuts timides de la commission d’enquête parlementaire

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici