Accueil Sports Coupe de France: Lille sans trembler devant Troyes (2-0)

Coupe de France: Lille sans trembler devant Troyes (2-0)

112
0

Le Losc avait l’honneur de tirer le rideau sur les 1/32 de finale de coupe de France en recevant Troyes. Les deux équipes avaient décidé de faire tourner à cette occasion, la coupe n’étant pas encore un objectif prioritaire à ce stade, les locaux étant à la lutte pour les places européennes tandis que les champenois ont surtout à cœur de préserver leur place en ligue 1.

Paulo Fonseca, vainqueur de quatre coupes nationales de rang entre 2016 et 2019 une fois avec Braga, trois fois avec le Chaktar Donetsk proposait devant Chevalier une charnière Yoro – Alexsandro et Ismaily et Diakité sur les côtés. Baleba prenait place aux côtés d’Andre dans l’entre-jeu tandis que Jonathan David était soutenu par un trio Angel Gomes – Cabella – Ounas. Côté Troyen, Adil Rami était titulaire pour son retour devant le public lillois.

Les offensifs lillois se trouvent bien en ce début de rencontre et la première grosse opportunité échoit dés la 11° minute à Baleba dont la demi-volée passe de peu à côté. Au quart d’heure de jeu, un loupé de Rami profite à Ounas qui sert David au point de penalty ; celui-ci contrôle et ouvre le score du droit. Si dans la foulée, Ismaily doit intervenir devant Fatah, c’est bien le Losc qui contrôle le jeu. L’occasion suivante sera pourtant auboise, Chevalier réalisant une belle parade suite à la tête d’Ugbo. À la demi-heure de jeu, c’est au tour de Lis, le portier troyen , de briller en stoppant la tentative de David, bien lancé par Cabella. Bis repetita quelques minutes plus tard le gardien polonais stoppant cette fois-ci la tentative d’Ounas.

Le Losc vire donc logiquement en tête à la pause mais avec un avantage minimal ; battus dans tous les secteurs de jeu, le champenois se seront tout de même créés quelques opportunités et ne sont donc pas définitivement battus.

La seconde période promet le même type de scénario et effectivement, le jeu lillois étouffe complètement l’estac. Pour autant, le première réelle opportunité est pour Dingome qui, suite à une erreur d’Alexsandro, est servi par Tardieu dans la surface mais manque le cadre. Le Losc reste sous la menace d’une égalisation. Pour éviter ce scénario, Gomes se démène et son tir frôle le poteau adverse. Puis, Diakité profite d’une déviation de la tête d’André mais manque lui aussi le cadre. C’est ensuite David, bien lancé par Bayo entré à l’heure de jeu, qui tergiverse et permet à la défense troyenne de revenir. Et c’est finalement Bayo qui délivre la décathlon arena en reprenant victorieusement une mauvaise relance de Hamdi. La différence faite, les vingt dernières minutes ne resteront pas dans les mémoires et les dogues se qualifient sans gros problèmes face à une jeune équipe troyenne trop limitée pour pouvoir inquiéter les nordistes malgré sa fougue.

Le Losc aura cependant tardé à faire le break et sera resté trop longtemps à la merci d’un fait de jeu défavorable au vu du scénario d’un match par ailleurs totalement maîtrisé. Les 1/16 proposeront la venue de Pau, club de deuxième division mais qui vient d’éliminer Montpellier. Retour au championnat mercredi avec un déplacement à Brest.

Pierre Pillerault

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2023. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEdmond De Coussemaker, le père du mouvement flamand de France est mort en 1876
Article suivantPaul Hazard, membre malheureux de l’Académie française

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici