Accueil Sports Deuxième de Ligue 1, Lens a bien profité de la trêve

Deuxième de Ligue 1, Lens a bien profité de la trêve

160
0

Quelle première partie de saison ! Après quinze matchs de championnat, le RCL a tout simplement réalisé la meilleure entame de son histoire, meilleure qu’en 1997/1998 lorsque les hommes de Daniel Leclercq avaient décroché le titre en fin de saison, meilleure aussi qu’en 2001/2002 lorsque les Lensois étaient passés à un cheveu du sacre et avaient tout de même fini à la deuxième place. Après un mois de trêve dû à la Coupe du Monde, les choses sérieuses reprennent ce soir sur la pelouse de Nice.

15 matchs, 11 victoires dont 8 en 8 matchs à Bollaert, 26 buts marqués pour 10 encaissés, 5 points d’avance sur le troisième : tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes au sein de l’institution Sang et Or ! Même les départ du coordinateur sportif Florent Ghisolfi et de ses sbires, dont le préparateur physique Ghislain Dubois, semblent avoir été gérés de la meilleure des manières.

Des recrues pour la reprise

En effet, durant la coupure provoquée par la Coupe du Monde, le club s’est renforcé en s’attachant les services de Benoit Delaval, ex préparateur physique et responsable du développement athlétique du club anglais de Leeds aux côtés de Marcelo Bielsa.

L’effectif a lui aussi eu droit à une recrue en la personne de Julien Le Cardinal, arrivé en tant que joker en provenance du Paris FC (Ligue 2). Ce défenseur latéral comblera notamment l’absence de Jimmy Cabot, écarté des terrains pour de longs mois en raison d’une blessure.

La reprise de l’entraînement a eu lieu dès le 28 novembre, les Lensois partant dans la foulée en stage en Espagne. A leur retour en France, ils ont disputé plusieurs matchs de préparation dont certains dans un format particulier d’une mi-temps unique. Aucune défaite à la clé et une victoire à Reims sont à signaler.

Jean-Louis Leca et Massadio Haïdara ont vu leur contrat prolongé tandis que deux mauvaises nouvelles ont quelque peu assombri le ciel artésien. Wuilker Faríñez, déjà sur la touche depuis le début de saison, sera encore absent pour la seconde partie du championnat, sa blessure au genou nécessitant une nouvelle opération. Nous apprenions également en début de semaine la blessure de David Pereira da Costa. La durée de l’absence du milieu de terrain portugais est encore incertaine.

La Ligue 1 a repris ses droits dès mercredi après-midi avec notamment des succès des concurrents directs du Racing, il faudra donc engranger des points lors des deux matchs de la semaine, face aux Aiglons niçois d’abord puis lors du choc prévu dimanche soir à Bollaert contre l’ogre parisien. A cette occasion, les Sang et Or revêtiront le maillot spécial « Sainte Barbe » concocté pour cette saison, maillot n’ayant naturellement pas pu être porté le 4 décembre dernier en raison de la coupure du championnat. Cette tunique rappellera la saison 2002/2003 aux supporters, saison lors de laquelle les Lensois avaient disputé la Ligue des Champions et tenu la dragée haute au Milan AC et au Bayern Munich. Le maillot comporte également le nom des fosses du bassin minier, un bel hommage aux mineurs et un superbe symbole identitaire !

Marseille, Montpellier, Toulouse, Angers, Clermont : reçus 5 sur 5 !

Pour rappel, le Racing reste sur une série de cinq victoires consécutives, série débutée face à Montpellier le 15 octobre et comprenant également un superbe succès au Vélodrome et des victoires face à trois équipes inférieures sur le papier mais qui espéraient bien piéger les lensois.

Contre Toulouse, le 28 octobre, il aura été nécessaire d’attendre la seconde période pour voir le verrou défensif adverse céder, mais quel feu d’artifices ensuite ! Entré après la pause, l’attaquant international belge Loïs Openda inscrivait un coup du chapeau – trois buts consécutifs – en 32 minutes. Une performance rare offrant donc un succès 3-0 à son équipe.

Lens aurait pu marquer autant une semaine plus tard sur la pelouse d’Angers, bon dernier du classement, mais un manque d’efficacité – déjà vu cette saison et seul vrai petit point négatif de ce début de saison – privait le public d’un tel spectacle. Le Racing n’en revenait pas moins avec la victoire. Juste avant la coupure internationale, Lens s’imposait à nouveau 2-1, cette fois contre Clermont. Mal embarqué dans la partie, mené 1-0 à la mi-temps, Lens inversait la tendance grâce à Wesley Saïd et Seko Fofana.

Les Sang et Or devront à nouveau enchaîner les victoires d’ici le mois de juin pour espérer retrouver l’Europe pour la première fois depuis 2007 mais impossible n’est pas lensois !

Luc Legru

Crédits photo : capture twitter

Le miroir du Nord 2022. dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentRencontre avec Christian Leleu, président de l’association Hauts de France Terre de Vélos
Article suivantFaîtes le plein de théâtre le 31 décembre au Sébastopol de Lille

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici