Accueil Politique Violence à Lens après le match France-Maroc: des réactions politiques très divergentes

Violence à Lens après le match France-Maroc: des réactions politiques très divergentes

266
0

La ville de Lille avait été la proie de dégradations et d’actes de violences envers les forces de l’ordre par les supporters de l’équipe du Maroc après son match contre l’Espagne, le scénario ne s’était pas répété après le match contre la France.

En revanche, c’est à Lens que des violences sur des supporters français ont été constatées. Selon plusieurs témoignages de personnes présentes sur place, des soutiens de l’équipe du Maroc ont procédé à des tirs de mortier contre les fans de l’équipe de France situés sur la terrasse du bar « La Loco ».

Encore un exemple qui remet en cause le vivre ensemble. On était typiquement devant un exemple d’affrontement ethnique.

Pour Marine Tondelier et Gérald Darmanin, le problème est l’ultra droite

La nouvelle présidente d’Europe Ecologie Les Verts et Gérald Darmanin ont trouvé un point de convergence. Dénoncer l’attitude de l’ultra droite lors de la dernière soirée coupe du monde de l’equipe de France.

De manière préventive, les forces de l’ordre avaient arrêté des personnes considérées appartenir à des mouvements d’extrême droite, comme ce fut le cas pour le groupe des Zouaves à Paris. Mêmes types de contrôle à Lyon et Strasbourg où là aussi des poings américains ou des bombes lacrymo ont été retrouvés. Comme quoi la police peut agir préventivement quand on lui en donne les ordres.

Pour les élus de gauche, ces personnes avaient l’intention de « ratonner » les supporters de l’équipe du Maroc. Pour protéger ces personnes issues de l’immigration, certains de ses représentants de gauche, plutôt défavorables à l’action de la police, n’ont pas hésité à interpeller Gérald Darmanin. La police, utile pour protéger la racaille mais non les français agressés voire tués tous les jours par ces mêmes énergumènes? Cela y ressemble.

Bruno Clavet a demandé des comptes au Préfet

Sur ses réseaux sociaux, le conseiller municipal du rassemblement national, également conseiller régional, a interpellé le préfet à ce sujet. Il semble être resté silencieux.

Comme il le rappelle, la ville de Lens a été qualifiée 3eme ville la plus violente par le ministère de l’intérieur. Cette étude, parue en octobre dernier, concernait les villes de 20 000 à 100 000 habitants entre 2017 et 2021.

Cette coupe du monde aura créé la polémique sur tous les points. Entre oubli de la majorité des politiques face à l’islamisme outrancier du Qatar et des conditions de travail des ouvriers sur les chantiers des stades, chacun aura milité pour sa paroisse.

Ces événements de violence ne sont qu’une illustration supplémentaire d’une rupture au sein de la société et d’un traitement différencié des forces de l’ordre face à ceux qui causent problème. Les actions préventives de la police n’ont été menées qu’à partir du moment où des groupes d’ultra droite ont manifesté leur présence.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentAnnie Degroote, la Flandre point à la ligne
Article suivantDéserts médicaux: la région moins touchée que beaucoup d’autres régions selon UFC Que Choisir

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici