Accueil Société Rencontre avec Christian Cabus qui lutte contre les dérives sectaires: « la crise...

Rencontre avec Christian Cabus qui lutte contre les dérives sectaires: « la crise sanitaire a accentué les dérives sectaires »

309
0

Christian Cabus est un des grands représentants régionaux qui luttent contre les dérives sectaires. Par cet entretien, il présente son association mais aussi les formes de ce phénomène qui depuis 3 ans s’est amplifié.

MDN: pouvez vous vous présenter ainsi que votre association?

Christian CABUS correspondant de l’association GEMPPI pour les Hauts de France. (Groupe d’Etude des Mouvements de Pensée en vue de la Protection de l’Individu).

Je suis un ancien cadre commercial du domaine de l’horlogerie/bijouterie/joaillerie, une profession que j’ai exercée pendant toute ma carrière en visitant les bijoutiers sur ¼ de la France et la Belgique.
J’ai rejoint ce monde des associations il y a bientôt 20 ans, je n’avais aucune expérience du milieu des groupes sectaires, c’est le hasard qui m’a fait connaître cela pendant mes activités en découvrant une fabrique de bijoux en France qui appartient à un groupe sectaire connu.

J’ai alors rejoint une association du Nord, mais qui ne répondait pas à mes questionnements et j’ai créé l’association du CCMM (centre contre les manipulations mentales) pour les Hauts de France, en rejoignant le CCMM National qui se trouve à Paris. J’ai dirigé cette association régionale pendant plusieurs années, puis j’ai laissé la place à un successeur, l’association existe toujours.
J’ai alors rejoint le Gemppi dont le président est aussi un membre du CCMM, et depuis plus de 10 ans je suis donc un correspondant régional.

Voici pour moi…. Maintenant quelques explications pour l’association Gemppi.
Elle est dirigée par Didier PACHOUD depuis 1988, c’est un spécialiste des dérives sectaires et notre association fait aussi partie de la FECRIS, association Européenne qui regroupe plusieurs spécialistes des dérives sectaires en Europe. La Fecris est présidée par André FREDERIC, un sénateur Belge qui est aussi le président d’ Aviso (informer sur les sectes en Belgique)
Le but du Gemppi est d’aider et informer sur la prévention contre les dérives sectaires et les radicalismes religieux. C’est une organisation Laïque indépendante de tout mouvement religieux ou politique, en respectant le droit pour chacun d’avoir les croyances de son choix.

MDN: de quand date la considération pour les dérives sectaires? quelles en sont les principales formes?

Les services de l’état ont pris conscience des dangers à la fin de années 1980, à la suite de drames comme celui du Temple Solaire et autres signalements.
D’abord fut créé la M.I.L.S en 1988, chargée de la lutte contre les sectes avec les différents mondes « spirituels » mais aussi ceux de la « psychanalyse ».
Puis en 2002 la création de la MIVILUDES dont les rapports chaque année nous présentent les risques des multiples groupes sectaires signalés en France.
D’abord sensibilisé sur les dérives connus pour des groupes sectaires religieux sont ensuite venus se greffer des plus petits groupes, parfois des gourous isolés, promettant guérisons et solutions miracles
La plus grande partie des rapports de la Miviludes a constaté avec cette période covid la progression l’augmentation sensible des ces PNCAVT (pratiques non conventionnelles à visées thérapeutiques) où se sont engouffrés des pseudo thérapeutes sous des appellations diverses, parfois farfelues, destinées à tromper un public crédule.
Des formations en quelques heures, voire en quelques jours et ces personnes affirment avoir les mêmes connaissances que les médecins qui ont fait 10 ans d’études.
De l’Access bars en passant par le Crudivorisme, la Biologie totale, le Reïki (guérison par la magie) , le Respirianisme, en arrivant à l’Urinothérapie, nous trouvons plus d’une centaines de pseudo thérapies sensées faire des miracles à condition de croire au thérapeute bien sur et surtout d’avoir un compte en banque disponible.

Car l’argent est l’une des premières préoccupations de ces personnes avec comme autre préoccupation le sexe, puisque les signalements et les procès sont fréquents pour cela.
Alors, il y a donc ces thérapeutes que je vais séparer en 2 groupes:

  • les personnes qui se sont formées à ces thérapies, mais qui n’agissent que pour proposer du bien être…Donc cela peut être considéré comme un placebo, et mentalement utile pour certains.
  • les charlatans, les thérapeutes que nous appelons des « Dérapeutes » qui vont souvent demander aux personnes malades de ne plus suivre les traitements médicaux pour ne plus accepter que ce que le thérapeute leur propose.
    Et dans ces cas, nous avons bien entendu des décès signalés comme pour la Biologie Totale

MDN: comment s’effectue concrètement la lutte contre les dérives sectaires?

La Miviludes reçoit des signalements et transmet aux différents services pour la suite à donner à ces affaires. (plus de 4000 signalements l’année passée)
En France, il n’y a pour l’instant que la loi About-Picard qui permet devant un tribunal de faire des procès contre ces charlatans. Le terme « Secte » n’est pas reconnu par les tribunaux, il nous fait utiliser alors le terme de « dérives sectaires ».
Les associations tentent d’informer par tous les moyens possibles le grand public, cela en accord avec la Miviludes, comme le fait le GEMPPI, mais aussi le CCMM ou l’UNADFI.
Pour toutes ces associations il y a des correspondants partout en France.

MDN: le Nord et le Pas De Calais sont ils particulièrement concernés par le phénomène? 

Notre Région Nord/Pas de Calais/ Picardie est touchée comme toutes les régions de France, il y a les groupes religieux connus implantés dans tous les départements. Il y a donc des centaines de thérapies de toutes sortes.

On compte plusieurs exemples comme

  • Le Reïki ( méthode de soins non conventionnelle d’origine japonaise, fondée sur des soins dits « énergétiques » par imposition des mains).Le nombre de « maîtres Reïki » a explosé dans notre région
  • La Biologie Totale ou Nouvelle Médecine Germanique ou Bio-décodeurs ( une dizaine dans le département du Nord) 
  • Les Enfants Indigo (âmes incarnées présents sur Terre pour réaliser une mission de vie : changer positivement le monde)
  • Le Respirianisme (jeûne total).

MDN: vous indiquiez que peu de journalistes parlent de ce problème. Quelles en sont les raisons selon vous?

Il est important d’avoir des contacts avec les médias pour faire connaître ces pratiques. Mais souvent certains refusent de diffuser l’information de peur d’avoir des plaintes venant de ces groupes sectaires qui ont des finances importantes et toujours prompts à faire un procès si les termes ne sont pas exacts.
D’où notre prudence à ne transmettre que des informations vérifiées.
Mais malgré cela, la presse régionale contactée ne donne aucune suite aux dossiers transmis malgré les preuves apportées de dérives sectaires. Aucune réponse ne nous est donnée pour les refus de ces journalistes.
La même attitude est adoptée par les municipalités contactées à qui il a été proposé de faire des interventions de prévention GRATUITES auprès de leurs administrés. Sur les trente derniers Maires contactés, pas un seul ne nous a répondu, ne serait ce que pour nous dire qu’ils ne voulaient pas que nous venions parler dans leur commune.

MDN: un dernier mot pour nos lecteurs

Les dangers de ces Dérives Sectaires peuvent toucher tout le monde, personne n’est à l’abri du prosélytisme de ces groupes bien organisés.
Les principales victimes sont les personnes âgées, mais aussi les enfants plus faciles à manipuler. Ces groupes prétendent détenir les clés du bonheur et de la santé et ils vont s’appuyer sur les faiblesses de chacun comme l’ isolement social / perte d’un proche / pathologies diverses / perte de repères / déclin de certaines fonctions cognitives.
La porte est alors ouverte pour que ces gourous en arrivent à des dérives thérapeutiques signalées par la Miviludes et que nous appelons les PNCAVT.

Notre association le GEMPPI se tient à la disposition de toutes les personnes souhaitant recevoir une information fiable sur les dangers que font courir ces prédateurs sectaires.

Pour tout renseignement

Christian Cabus: Tél 06 63 21 97 56  ou mail : c.cabus@hotmail.fr
GEMPPI =  tél : 04 91 08 72 22 /  06 98 02 57 03 ou mail ; gemppi@wanadoo.fr 

Crédit photo :DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentDouble accident d’U.L.M. dans les Pays-Bas français
Article suivantGérald Darmanin porte plainte contre Adrien Quatennens pour diffamation

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici