Accueil Politique Adrien Quatennens condamné à 4 mois de prison avec sursis, LFI l’exclut...

Adrien Quatennens condamné à 4 mois de prison avec sursis, LFI l’exclut temporairement

204
0

Ce matin avait lieu l’audience pour le procès d‘Adrien Quatennens pour violences conjugales. Le chef d’accusation retenu était « violences sans incapacité commises par conjoint » lors du dernier trimestre 2021 et pour « envoi régulier et malveillant de messages » à son épouse, par SMS et WhatsApp, entre août et septembre 2022, a précisé le juge.

Une condamnation qui aurait pu être plus lourde

Le député du Nord n’a été condamné que pour des faits de violence non répétés. Cela lui a permis de bénéficier d’une peine plus légère que la peine maximale prévue, soit 12 mois de prison avec sursis. Sa femme, Céline Quatennens, invoquait des « violences physiques et psychologiques » récurrentes.

De plus, ayant avoué avoir giflé son épouse, il comparaissait dans une procédure de « plaider-coupable », rare d’application en droit français.

La France Insoumise condamne à demi mot

C’est par le compte twitter de Mathilde Panot, présidente du groupe LFI à l’assemblée nationale que l’information est tombée. Adrien Quatennens est exclu de son groupe politique jusqu’au 13 avril 2023. De plus, pour réintégrer son groupe, il devra suivre un stage dédié aux droits des femmes.

Ces décisions ne font pas que des heureux et heureuses. Les militants féministes sont pour beaucoup choqués. Ils sont dans l’incompréhension d’une peine si légère. Certains ont d’ores et déjà annoncé quitter le mouvement. Certains vont même jusqu’à accuser les dirigeants du mouvement de faire la leçon aux autres mouvements.

Nouveau sujet de discorde au sein de la NUPES

La NUPES, coalition de gauche sur le papier pour la présidentielle 2022 a de plus en plus de plomb dans l’aile. Nous vous parlions il y a quelques jours des relations tendues entre Fabien Roussel et plusieurs de ses collègues des autres groupes (écologiste et LFI).

Ces décisions ont été prises par le groupe LFI à l’assemblée nationale. Ont elles été influencées par le futur dirigeant de LFI, Manuel Bompart, député des Bouches Du Rhône? La nouvelle direction du parti, qui sera officielle dans quelques jours, a évincé plusieurs cadres: Clémentine Autain, François Ruffin ou encore Alexis Corbière. Manuel Bompart avait en effet apporté son soutien à Adrien Quatennens et avait choqué en minimisant la gravité des faits en les comparant à une femme battue tous les jours. 

Cette affaire d’ordre privé, parallèle à la nouvelle direction de LFI pourrait bien faire exploser le groupe. En cas de dissolution de l’assemblée nationale, cette conjoncture pourrait avoir des conséquences pour le futur du groupe d’extrême gauche.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentJeumont: l’horreur au LIDL. Le profil de l’assaillant pas encore connu
Article suivantDouble accident d’U.L.M. dans les Pays-Bas français

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici