Accueil Minorités régionales Corse: le milieu nationaliste visé par de nouvelles interpellations de la police...

Corse: le milieu nationaliste visé par de nouvelles interpellations de la police française

190
0

Gérald Darmanin est attendu en Corse la semaine prochaine. D’ores et déjà, on peut estimer que son déplacement se fera sous une certaine tension. En cause: l’arrestation de plusieurs membres du milieu nationaliste ce matin dont des militants de Corsica Libera.

Intervention de la sous-direction antiterroriste de Paris 

C’est la sous-direction antiterroriste de Paris accompagnée de la police judiciaire de Corse qui ont procédé à ces arrestations. Pierre Paoli, figure du mouvement indépendantiste, tenancier d’un bar à Ajaccio fait partie des trois personnes arrêtées.

Selon une source proche de plusieurs médias nationaux, cette arrestation est en lien avec l’enquête sur une conférence de presse clandestine de septembre 2021, date à laquelle avait été annoncée la création d’un nouveau groupe armé baptisé « FLNC Maghju 21 » lors d’une conférence de presse clandestine.

Appel à manifester de l’association Sulidarità et Corsica Libera

L’association Sulidarità appelle à un large rassemblement ce soir à partir de 19h devant le commissariat d’Ajaccio et la libération immédiate de tous les gardés à vue.

Déjà en début de semaine, l’association accompagnée de Patriotti défendant également la cause des prisonniers politiques, avait fait une conférence de presse au sein du palais de justice d’Ajaccio. Son président, Thierry Casolasco, conteste contre les mesures du FIJAIT (fichier des auteurs d’infractions terroristes). Il a déclaré qu’il ne se rendrait pas au commissariat selon les conditions posées aux personnes fichées dans ce cadre. Tout comme les autres militants nationalistes, il conteste le fait d’assimilier terroristes islamistes et militants politiques. Malgré un une approbation verbale de Gérald Darmanin en mars dernier, rien n’a évolué.

Ce nouvel épisode accentue avantage les tensions entre Paris et le milieu nationaliste corse qui voit dans cette succession de méfaits un acharnement de la justice française.
Si de nouvelles manifestations venaient à avoir lieu, pourraient elles être un prétexte pour un nouveau report du déplacement de Gérald Darmanin?

Crédit photo DR
Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine
Article précédentEnseignante pro-migrants menacée: Benjamin Lucas (NUPES) veut la dissolution de Reconquête
Article suivantNon à l’écotaxe ! Les chauffeurs-routiers bloquent l’A25 puis l’A1

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici