Accueil Société Lycée Watteau de Valenciennes : la visite au camp de migrants à...

Lycée Watteau de Valenciennes : la visite au camp de migrants à Calais annulée pour insécurité

380
0

Lundi, nous vous annoncions cette initiative du lycée Watteau de Valenciennes d’emmener des élèves en sortie scolaire dans un camp de migrants. Mais hier soir, la rectrice, Valérie Cabuil, rectrice d’académie a décidé d’annuler ce déplacement à Calais. En cause, les menaces proférées envers la professeure à l’initiative de cette sortie.

La professeure bénéficiera de la protection juridique du fonctionnaire

L’académie de Lille a donc décidé d’annuler la sortie prévue le 2 décembre prochain menée dans le cadre du projet pédagogique interdisciplinaire intitulé « exil et frontières ». Suite à la publication d’un post du réseau « Parents vigilants » dénonçant cette initiative, le délégué départemental de Reconquête, Simon Flahaut, a repris cette information qui aurait provoqué la colère de beaucoup de personnes. Des menaces auraient alors été proférées contre l’enseignante. Pour rappel, le réseau « Parents vigilants » est une émanation du parti d’Eric Zemmour.

La professeure a donc porté plainte. Elle sera suivie aujourd’hui par l’académie de Lille.

Le motif invoqué ne répond pas à la demande de Reconquête quant à la propagande politique et idéologique que représenterait cette sortie scolaire. Il y a bien eu réaction mais pas victoire de Reconquête.

Une enseignante protégée par l’éducation nationale… contrairement à Samuel Paty

Les réactions et actions de l’éducation nationale sont toujours à géométrie variable. Cette enseignante, menacée sur les réseaux sociaux, a immédiatement été soutenue par sa hiérarchie et du rectorat. Etre menacée quand on est pro-migrants semble plus important pour les institutions publiques qu’être menacé par des musulmans au nom du principe de laïcité.

Récemment, des nouvelles informations quant à la teneur des menaces reçues par Samuel Paty ont fait froid dans le dos. Le professeur décapité par un élève musulman devant un collège de Conflans Sainte Honorine pour avoir montré des caricatures de Mahomet, avait compris qu’il était menacé de mort. Se baladant avec un marteau dans son sac, son avocate précisera « Il réalise vraiment que sa vie est en danger. Et là, on va avoir un Samuel Paty qui va s’habiller pour pouvoir cacher son visage à la sortie de l’école, et on sent, les professeurs le rapportent, un stress très, très aigu ». Il n’en réchappera pas malgré ses appels vers les responsables du collège.

Quid de la réaction de la région ?

La région verse des dotations de fonctionnement aux lycées. Cela entre dans ses compétences. En revanche, elle n’a pas pouvoir sur l’enseignement pédagogique.

Cependant, par le passé, Xavier Bertrand n’avait pas hésité à franchir la ligne rouge vis à vis du lycée Averroès, dont les épisodes entre le conseil régional et l’établissement privé musulman ont fait la une de la presse régionale. En jeu, le fonctionnement du lycée qui aurait été subventionné par l’ONG Qatar business; Une belle manière de faire campagne à l’époque, lui qui visait la présidentielle. La région continue de bloquer les versements obligatoires et a porté l’affaire jusqu’au conseil d’Etat. En vain, elle est condamnée à verser 600 000 euros à l’établissement.

Le rassemblement national à la région a réagi vis à vis de l’actualité du lycée Watteau. Les élus de ce territoire rappellent la subvention versée par le conseil régional.

Ils ne demandent toutefois pas à Xavier Bertrand d’agir dans ce cadre.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentUn poissonnier de Rosendaël invente le potjevis
Article suivantCarnaval de Dunkerque: le calendrier complet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici