Accueil Politique Patrick Kanner, sénateur PS du Nord, contre la réintégration des soignants non...

Patrick Kanner, sénateur PS du Nord, contre la réintégration des soignants non vaccinés

227
0

Patrick Kanner, sénateur PS du Nord et ancien ministre, reste sur une ligne sécuritaire quant à la question sanitaire. Fin 2021, il avait à plusieurs reprises appelé à la vaccination obligatoire demandant au gouvernement un peu de courage.

Il avait fini par être entendu et le 17 décembre, Jean Castex annonçait la mise en place du pass sanitaire.

Patrick Kanner aurait voté contre la réintégration des personnels non vaccinés

La semaine dernière était discutée en séance de l’Assemblée nationale la proposition de loi de la députée LFI Caroline Fiat quant à la réintégration des personnels non vaccinés. Le sort de plus de 12 000 soignants était en jeu. Cette proposition fut mise en jeu par la niche parlementaire du groupe LFI.

Après un moment épique au sein de l’hémicycle ponctué de nombreuses suspensions de séance et d’insultes, le vote n’a pas pu avoir lieu. En cause, une multitude d’amendements déposés par le groupe Renaissance qui ont bloqué le processus législatif.

Le texte ne passera donc pas par la case Sénat. Patrick Kanner et ses collègues socialistes n’auront pas à se prononcer officiellement sur cette question. Malgré cela, il a publiquement déclaré qu’il s’y serait opposé et a parlé au nom de tout le groupe socialiste au micro de I24 news, chaîne israélienne.

Malgré la pénurie palpable dans les hôpitaux, des bébés souffrant de bronchiolite héliportés pour cause de manque de personnel, le socialiste persiste et signe. Malgré également la confirmation que la vaccination n’empêche pas la propagation du virus.

Encore un sujet sur lequel la coalition de gauche perd de sa superbe. Patrick Kanner est d’ailleurs opposé à la NUPES. Quant à l’esprit de gauche, certains apprécieront. A noter tout de même que le sénateur évoque tout de même un licenciement avec indemnisation.

Une proposition de loi pourtant au rabai

La proposition de loi de Caroline Fiat, aide-soignante de métier, était pourtant timorée dans sa portée. Elle consistait à accepter les personnels non vaccinés sous condition de présenter un pass sanitaire négatif à chaque venue sur son lieu de travail. Presque irréalisable en fait. Peut-on imaginer une personne gagnant parfois 1200 euros par mois, se permettre de payer un test PCR plusieurs fois par mois, voire par semaine?

Patrick Kanner et ses amis sénateurs n’auraient pas pris de risque à ne pas se prononcer ou s’abstenir vis à vis de cette proposition. Les socialistes, Patrick Kanner en tête, font le jeu et adoubent le gouvernement libéral. Les macronistes, incapable d’admettre l’échec de cette politique sanitaire depuis bientôt 3 ans, ne reviendront pas sur cette idée. Quitte à déplumer encore plus le service public hospitalier déjà digne du niveau d’un pays en difficulté.

La France reste donc un des seuls pays au monde à imposer la vaccination à certaines catégories de personnes. L’Allemagne l’abandonne définitivement d’ici un mois, les opposants nombreux ayant été écoutés. Les socialistes ne font que suivre leur marche vers la nouvelle majorité, tout comme ils l’ont fait en 2017. N’oublions pas que le personnage recherchera certainement à renouveler son mandat de sénateur en 2023. Où sont les derniers résistants?

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentPaul Duez, le juriste droit dans ses bottes
Article suivantPour Pascal Praud: l’enseignement de l’allemand à l’école est inutile

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici