Accueil Éphéméride La face sombre de Maurice Thorez, futur député et ministre communiste

La face sombre de Maurice Thorez, futur député et ministre communiste

145
0

Un déserteur, il le fut pourtant bien ! Le 28 novembre 1939, Maurice Thorez est condamné à six ans de prison pour désertion en temps de guerre.

Le mois précédent, le secrétaire général du Parti communiste, natif de Noyelles-Godault, avait fui, à la demande de Moscou, le régiment dans lequel il était mobilisé pour rejoindre l’U.R.S.S., alors liée à l’Allemagne nazie par un pacte de non-agression.

Crédit photo:picryl.com

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentDoc du dimanche: replongez vous dans une des premières éditions du marché de Noel d’Arras
Article suivantConseil régional: le RN prend la défense des artisans en attaquant les Gilets Jaunes

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici