Accueil Société Pour son lancement, le média Omerta a invité Marie Cau, maire transgenre...

Pour son lancement, le média Omerta a invité Marie Cau, maire transgenre de Tilloy Les Marchiennes

147
0

Un nouveau média indépendant a vu le jour récemment. Lancé par le journaliste aguerri, Régis Le Sommier, Omerta se veut être un média d’enquêtes et de documentaires. Quant à Régis Le Sommier, son directeur de rédaction, il a fait ses armes en tant que directeur adjoint chez Paris Match où il était grand reporter. Considéré comme pro-russe, surtout après son passage chez RT France qu’il est obligé de quitter suite à l’arrêt de la diffusion de la chaîne en France, il a rebondi en indépendant.

Omerta ne cache pas sa volonté de s’inscrire comme média conservateur, miroir opposé à des médias en ligne comme Brut ou Konbini très progressistes. Les thèmes phares développés y sont l’immigration, le wokisme et la sécurité. Mais le journaliste a voulu capitaliser sur ses expériences terrain de grand reporter. D’ores et déjà en quelques semaines d’existence, Omerta a mis en ligne une enquête sur le front ukrainien en Russie, la situation dramatique de l’Arménie et un reportage sur les transsexuels. Le sujet a de nouveau fait parler de lui lors de la soirée de lancement qui s’est déroulée le 16 novembre dernier.

Marie Cau invitée à débattre face à Charlotte D’Ornellas

Il y a quelques semaines, nous vous avions présenté Marie Cau, première maire transgenre à avoir été élue en mars 2020 dans la petite commune de Tilloy Les Marchiennes. Très communiquante au sujet des minorités LGBTQA+, elle a accepté l’invitation d’Omerta à venir débattre face à Charlotte d’Ornellas, journaliste chez Valeurs Actuelles et sociétaire sur Cnews.

L’édile avouait bien avant l’événement une certaine appréhension. Il est vrai que les menaces proférées par des activistes trans avaient obligé le média à modifier le lieu de tenue de cette inauguration.

Mais elle tenait à venir apporter une contradiction vis à vis du documentaire diffusé aux 600 personnes pour l’événement. Elle avait également indiqué au préalable son questionnement quant à sa démarche face à Charlotte d’Ornellas.

Une démarche incomprise par beaucoup de bien-pensants

Comme cela se remarque pour beaucoup de débats de société, ceux considérés comme les bien-pensants ont critiqué la mairesse pour sa participation à cette soirée. Le mot d’ordre redondant était de mise « ne pas discuter avec l’extrême droite » comme sont perçus Omerta ou Valeurs Actuelles ».

Marie Cau a été la destinataire de messages très violents sur twitter suite à ses déclarations sur la minorité que représentent les transgenres. Selon elle, la seule chose que souhaitent ces personnes, c’est avoir la paix. Tonnerre de réactions des personnes bisexuelles, les inimitiés entre ces communautés sont monnaie courante et les incompréhensions de plus en plus marquées.

Courage, exhibition? La mairesse de Tilloy Les Marchiennes a répondu positivement à un média dont elle connaissait d’avance la ligne éditoriale. Preuve d’ouverture d’esprit? Bien plus en tout cas que tous ceux qui se déclarent inclusifs, ouverts aux minorités et dont le seul but est de combattre l’extrême droite.

Crédit photo: omerta

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentCorrida: Aymeric Caron (LFI), né à Boulogne Sur Mer, provoque une nouvelle division au sein des députés RN
Article suivantEtude INSEE : la Thiérache et l’Avesnois en transition

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici