Accueil Sports LOSC-Angers (1-0), un LOSC minimaliste

LOSC-Angers (1-0), un LOSC minimaliste

110
0

Dimanche après-midi, le Losc recevait la lanterne rouge du championnat Angers pour la 15eme et dernière journée de Ligue 1 avant la coupe du monde. La victoire était impérative pour les lillois après deux contre-performances à Lyon et face à Rennes pour rester en course aux accessits européens. Le SCO restant sur six défaites d’affilée et privé de plusieurs éléments dont Sofian Bouffal qui avait laissé un grand souvenir aux supporters loscistes, on comptait sur une victoire sinon facile (un match n’est jamais facile) du moins aisée.

Pour arriver à ses fins, Paulo Fonseca ne modifiait pas ses plans, Weah palliant pour la seconde fois consécutive les absences d’Ismaily et Gudmundson derrière tandis qu’Ounas retrouvait sa place aux côtés de Cabella et Bamba en soutien de David.

Début de match timide

Les dogues rentraient cependant timidement dans la partie et s’ils s’accaparaient la possession, les angevins faisaient montre de plus d’allant à l’image de Salama heureusement contré par Fonte après cinq minutes de jeu. Si Cabella lui répond d’un lob astucieux qui ne trouve pas le cadre, le Losc ne paraît pas autant à son aise qu’à l’accoutumée.

Les angevins s’essayent donc au jeu de la contre-attaque jusqu’à la 33° minute lorsque Bentaleb tente une passe en profondeur contrée par le tacle de Fonte ; Capelle récupère et transmet à Sima dont le centre trouve Salama qui n’a plus qu’à conclure. Du moins le croit-on puisque la VAR révèle une très légère position de hors-jeu de Sima et le but est annulé. Le Losc est passé proche de la correctionnelle et l’a bien compris puisque deux minutes plus tard, le corner de Cabella trouve la tête de Tiago Djalo qui ouvre la marque.

C’est donc les dogues qui virent en tête à la pause sans avoir montré grand chose mais en ayant donné un gros coup sur la tête d’angevins passés en deux minutes de 0-1 à 1-0.

Le début de seconde période est aussi brouillon que l’a été le premier acte et l’on a peu d’occasions de vibrer. Ounas est magnifiquement servi par André mais il est hors-jeu, puis, à l’heure de jeu, voit sa frappe magnifiquement repoussée par Fofana, le gardien angevin. La première grosse occasion du SCO sera l’œuvre de Hountondji dont la tête est stoppée sur sa ligne par Chevalier. Hormis cette occasion, peu de danger pour le Losc donc mais à un quart d’heure de la fin, Baleba va laisser ses coéquipiers à dix pour excès d’engagement sur Bentaleb. Angers n’en profitera cependant pas puisque hormis un beau geste technique de Sima qui se joue de Fonte mais dévisse sa frappe derrière, le SCO ne se montrera jamais dangereux dans le dernier quart d’heure.

Trêve coupe du monde jusque fin décembre

Après deux sorties brillantes mais peu fructueuses sur le plan comptable, le Losc rend donc une copie moins reluisante mais ponctuée d’une victoire face à un SCO bien trop brouillon pour espérer relever la tête après le coup du sort de la 33° minute. Place maintenant à la coupe du monde pour un mois, compétition qui va peu toucher l’effectif lillois puisque seul Weah et David y participeront avec assez peu de chances de passer le premier tour avec respectivement les usa et le Canada.

Reprise du championnat entre les fêtes avec le déplacement à Clermont le 28 décembre.

Pierre Pillerault

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentGravelines: les migrants jettent des pierres sur les forces de l’ordre
Article suivantRetour sur Aldebert en concert au Zénith de Lille

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici