Accueil Société Gravelines: les migrants jettent des pierres sur les forces de l’ordre

Gravelines: les migrants jettent des pierres sur les forces de l’ordre

137
0

Nouvel épisode de violence dans le Dunkerquois ce weekend dans un contexte migratoire toujours très compliqué. Samedi matin, une centaine de clandestins a caillassé la police venue sur place pour empêcher une nouvelle traversée maritime vers l’Angleterre.

La mer est difficile depuis quelques jours, les policiers ont voulu empêcher un nouveau drame. Ils auraient dégonflé les canots pneumatiques que se seraient procuré les migrants. Ces derniers étaient prêts à prendre l’eau, munis de gilets de sauvetage. Mécontents, ils ont commencé à être violents envers les policiers qui ont répliqué avec du gaz lacrymogène.

Des traversées de plus en plus nombreuses

Les services britanniques de l’immigration ont estimé que le nombre de tentatives de traversées a battu un record ce weekend. 972 migrants ont traversé, samedi, la Manche à bord de 22 canots. Le recensement depuis le début de l’année comptabilise plus de 40000 personnes. Cela pose question sur l’efficacité et les moyens mis en oeuvre par le ministre de l’intérieur fortement critiqué pour ses résultats mitigés voire totalement insuffisants.

Gérald Darmanin et son homologue anglaise se sont rencontrés ce matin pour tenter de faire avancer des solutions voulues par les deux pays en froid sur la question migratoire.

Car malgré une météo déplorable depuis des semaines, des solutions choquantes envisagées par les dirigeants anglais, rien n’y fait. Les autorités policières et maritimes de sécurité sont régulièrement sollicitées pour sauver ces personnes en pleine mer, risquant leur vie.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentALCIDE, de Brasserie à Bouillon sur la Grand Place : faut-il s’en réjouir ?
Article suivantLOSC-Angers (1-0), un LOSC minimaliste

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici