Accueil Politique TER: les élus régionaux se battent à coup de communication, les usagers...

TER: les élus régionaux se battent à coup de communication, les usagers continuent de trinquer

95
0

Les vacances sont finies, le TER Hauts de France était censé retrouver un service normal. La SNCF avait en effet annoncé mettre fin au plan de transport allégé permettant de retrouver un service normal au retour des vacances. Mais cet espoir a été vite douché pour les clients découvrant les trains en service. Le rythme instauré pendant les vacances est maintenu cette semaine, soit plus de 10% de trains supprimés. Pour les semaines à venir, la situation devrait s’améliorer. Petit à petit des trains seront ajoutés pour pallier les carences existantes : 17 trains supplémentaires à compter du 14 novembre, puis 21 autres à partir du 12 décembre. Dans ce contexte, les responsables politiques du conseil régional se tournent vers l’Etat et particulièrement Clément Beaune, ministre délégué chargé des transports.

L’exécutif régional joue t’il à cache cache avec Clément Beaune?

Le ministre délégué chargé des transports était dans la région hier. Cette visite était prévue au moins depuis le 3 novembre. Entre-temps, Xavier Bertrand a diffusé la lettre adressée au directeur de la SNCF en réponse à son courrier indiquant le fonctionnement des lignes TER dans les prochaines semaines à venir. Pas suffisant pour le président de région.

Clément Beaune n’est pas en copie de ce courrier. Mais le président de Nous France a pu se rattraper hier en recevant le principal interlocuteur de ce dossier.

Le gouvernement, par la voix de son ministre, a annoncé accélérer sur le recrutement de personnels, point noir du fonctionnement du TER dans la région.

Quant à Franck Dhersin, vice-président de région aux transports, il était l’invité de dimanche en politique sur France 3 Hauts de France dimanche midi. Selon lui, c’est grâce à la région et sa décision de suspendre les paiements à la SNCF si des recrutements ont d’ores et déjà été obtenus. Cependant, la situation pour les usagers ne s’est pas améliorée depuis ces suspensions et Xavier Bertrand a depuis montré à plusieurs reprises des signes de grand agacement.

EELV vise toutes les instances pour expliquer une situation intenable pour les voyageurs

C’est par un long communiqué que le groupe écologiste Nord Pas De Calais met en cause les acteurs responsables de cette situation. Tout le monde est visé: Etat, SNCF, région.

Ce communiqué vise notamment le refus du gouvernement d’engager un vrai plan de réhabilitation des lignes des TER. La gauche avait proposé un investissement de 3 milliards qui fut refusé.

Pendant ce temps, les usagers continuent de vivre au quotidien une véritable galère. Pendant que chacun tape sur la SNCF, cette dernière continue de faire comme elle veut, comme elle peut aussi. La baisse des investissements dans les infrastructures ferroviaires est la principale cause des problèmes rencontrés.

Crédit photo: wikipédia

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentPaul Milliez, le médecin catholique iconoclaste du procès de Bobigny
Article suivantDéveloppement de Burger King, L214 s’invite à la fête et dénonce le mal être animal (2/3)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici