Accueil Économie Développement de Burger King, L214 s’invite à la fête et dénonce le...

Développement de Burger King, L214 s’invite à la fête et dénonce le mal être animal (2/3)

168
0

La semaine dernière, nous évoquions l’ouverture d’un nouveau burger king à la Sentinelle. Une inauguration fêtée en grandes pompes et largement soutenue par Christian Poiret, président du conseil départemental du Nord et Xavier Bertrand. Pourtant, les pratiques de la seconde chaîne de fast food au monde posent nombreuses questions quant au bien-être animal et à la malbouffe.

L 214 déploie le tapis rouge pour le burger king de La Sentinelle

L 214 est une association de défense animale qui régulièrement poste des vidéos choc pour faire réagir l’opinion. Films au sein d’abattoir, dénonciation de pratiques pendant l’Aïd el-Kebir mais aussi actions au sein d’établissements ne respectant pas l’éthique animale.

C’est dans ce cadre que ses militants ont investi, tout comme les élus présents, le burger king de La Sentinelle. De manière pacifique, ils ont déployé un tapis rouge à l’entrée du fast food. Mais ils ont aussi échangé avec les consommateurs sur les méthodes d’élevage intensif des poulets favorisées par le géant du fast food. Pour justifier cette action, l’association se base sur une étude néerlandaise. Le Pecking Order évalue les grandes enseignes de fast-food et de restauration au regard de leur considération du “bien-être” des poulets “de chair” dans leurs chaînes d’approvisionnement. Le projet a commencé en 2019. Désormais, c’est aussi l’évolution des pratiques qui est évaluée.

Le constat est sans appel. Burger King se classe dans les dernières positions comme le démontre ce schéma mettant en avant les actions entreprises par plusieurs enseignes de restauration rapide.

copie écran rapport L 214

Au global, compte 23% de taux de satisfaction bien au dessus de Buffalo grill , quick ou la chaîne halal O Tacos. Mais ce que regrette surtout L 214 est la communication trompeuse de l’enseigne.

copie écran rapport L 214

Le week end, c’est à Paris que les militants de l’association ont mené une action plus significative. Déguisés en poulet, ils ont bloqué les entrées d’un burger king et dénoncé une fois de plus les conditions d’élevage des volatiles.

Ces manifestations font écho à la vidéo mettant en scène les pratiques de l’enseigne.

Avec Burger King, la malbouffe encouragée

Les enseignes de fast food ont régulièrement été pointées du doigt pour la qualité désastreuse des produits vendus souvent à un public jeune. La valeur nutritionnelle des produits utilisés est largement inférieure à celle de produits de qualité. Que ce soit les frites ou les steaks des hamburgers, leur part de protéine est pauvre.

Elise Lucet avait notamment évoqué ce point dans un numéro dédié à Mc Donald dans son émission Cash investigation.

Or, encourager l’installation d’enseignes comme Burger King ne pourra avoir que des conséquences néfaste sur la santé des plus jeunes. La région est déjà en dernière position quant au nombre d’enfants et adolescents victimes de malbouffe. Surpoids, problèmes de santé, manque d’activité physique, l’obésité est un réel problème de santé publique.

D’ailleurs les dirigeants de l’enseigne notamment le responsable de la franchise du Burger King de La Sentinelle, Ulrich Maurel, ne s’y est pas trompé. L’ouverture de son établissement a été un succès. Tant pis pour la malbouffe, tant pis pour la santé des plus jeunes. Et tant pis si le conseil régional et le conseil départemental du Nord subventionnent des actions de prévention contre l’obésité.

Crédit photo: capture facebook

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentTER: les élus régionaux se battent à coup de communication, les usagers continuent de trinquer
Article suivantUn cadavre en état de décomposition retrouvé à Courcelles-le-Comte en 2011

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici