Accueil Politique Congrès du rassemblement national, les élus du Nord Pas De Calais grands...

Congrès du rassemblement national, les élus du Nord Pas De Calais grands perdants?

120
0

Samedi 5 novembre se tenait le congrès du rassemblement national. Jordan Bardella fut élu nouveau président du mouvement avec quasiment 85% des votes des adhérents. Avec l’arricée d’un nouveau président, ce sont aussi les instances organisationnelles du mouvement qui ont évolué. Cela a provoqué des remous entre les acteurs de premier plan. Exit les deux principaux élus d’Hénin Beaumont en les personnes de son maire, Steeve Briois et de l’ex conseiller spécial de Marine Le Pen, Bruno Bilde, député dans le bassin minier.

Avec la victoire du clan Bardella, quelle place occupent les militants et élus du Nord Pas-De-Calais? L’éviction du duo Briois/ Bilde se fait il ressentir dans le nombre de représentants régionaux du RN?

Des instances quelque peu remaniées

Le bureau exécutif est la plus haute instance du RN. Selon les statuts du mouvement, il est l’équivalent du bureau du conseil d’administration. Les élus nommés accompagnent le président dans la prise des décisions les plus importantes.

Outre les conséquences de la brouille Hénin Beaumont/ Bardella, une autre place était aussi disponible, celle de Nicolas Bay parti chez Reconquête. Mais désormais, seuls 12 élus composent cette instance contre 15 auparavant. Les victimes du non renouvellement d’Alexandra Masson, députée des Alpes Maritimes et Wallerand De Saint Just, ex trésorier du mouvement. Promotion est faite à Gilles Penelle, élu breton, devenu directeur général du RN. Sébastien Chenu, député du Nord et Marine Le Pen du Pas-De-Calais ne sont plus que les 2 seuls représentants de nos territoires.

Quant au bureau national, faisant office de conseil d’administration, il subit les mêmes conséquences des départs vers Reconquête et des déceptions héninoises. On prend les mêmes qu’au bureau exécutif, on met une bonne dose d’élus du sud, proches de Louis Aliot pour certains. Et on retire Christopher Szczurek, conseiller municipal d’Hénin Beaumont et conseiller régional ainsi que Philippe Eymery, conseiller municipal dunkerquois et également conseiller régional.

La bande d’Hénin évincée

On y retrouve toujours en revanche Huguette Fatna, conseillère régionale et adjointe au maire de Steeve Briois. Contrairement à Christopher Szczurek qui subit sa proximité avec le maire héninois, Huguette Fatna est une amie proche de Marine Le Pen et marraine de sa seconde fille. Pas touche par conséquent. Elue fantasque, représentante des habitants de la région, elle n’y a pas d’attache. Parachutée régulièrement sur de nombreuses listes, elle fut successivement conseillère régionale en Ile de France, Alsace, Ile de France. Avec étonnement, elle arrive en 2021 dans notre région. Thibaut François, nouveau député de la 17eme circonscription du Nord, parachuté sur le Douaisis en 2020, intègre cette instance. Le parachutage fonctionne bien apparemment. Plus logique, Ludovic Pajot, discret maire de Bruay La Buissière, conserve sa place.

Les adhérents sollicitent les cadres régionaux

Le conseil national est composé d’élus qui ont présenté leur candidature auprès des adhérents. Force est de constater que 4 élus occupent une place dans le haut du classement, soit dans les 20 premières places. Sébastien Chenu remporte la mise et est désigné numéro 1. Mais Steeve Briois mis de côté par le nouveau président arrive 4eme. Bruno Bilde est 16eme et Ludovic Pajot, 17eme.

Cette éviction des représentants du bassin minier ne va t’elle pas interroger les électeurs sur la ligne sociale défendue pendant la campagne de la présidentielle par Marine Le Pen. A t’elle été orchestrée par Philippe Olivier, beau frère et conseiller spécial de sa belle soeur mais aussi beau père de Jordan Bardella? Un nouveau RN qui rate son démarrage et qui devra rapidement faire oublier les nouvelles guerres ouvertes.

Nos deux départements sont avec quelques autres de Provence Alpes Côte d’Azur ceux comptant le plus d’électeurs. Même le département du Nord, plus riche, rattrape celui du Pas-De-Calais. Preuve en est au nombre de députés élus dans plusieurs circonscriptions du département.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLOSC-Rennes (1-1): bien mal payé, une fois de plus…
Article suivantPaul Milliez, le médecin catholique iconoclaste du procès de Bobigny

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici