Accueil Politique Calais: nouvel épisode de tensions entre riverains et migrants

Calais: nouvel épisode de tensions entre riverains et migrants

247
0

La crise migratoire ne sévit pas que le long des côtes ou dans les eaux de la mer du Nord. Ce sont aussi directement les riverains de certains quartiers qui subissent les conséquences du laxisme de la politique migratoire.

Les militants des associations pro-migrants occupent régulièrement des bâtiments, logements vides pour loger les sans-papiers. Ils sont parfois délogés comme ce fut le cas en février dernier.

A chaque fois, des moyens importants sont déployés pour réussir l’évacuation de plusieurs dizaines de personnes.

Alors que des politiques vantent leurs actions dans la lutte contre l’immigration clandestine, Natacha Bouchard en tête, les calaisiens eux sont toujours autant victimes de décisions politiques anciennes. Ce fut le cas ce weekend comme le relate l’élu municipal du rassemblement national, Marc De Fleurian. Il a posté une vidéo dans un de ces quartiers concernés par un squat.

On peut y voir une altercation verbale entre des habitants des maisons avoisinantes et des africains accompagnés d’une personne au profil de militante. Cette dernière semble dépassée et tente d’apaiser les choses. Les africains y apparaissent décontractés pour insulter les riverains. Leurs paroles sont significatives vis à vis des locaux et montrent le degré infime de leur inquiétude quant à leur situation contraire au droit.

La page facebook de l’élu regorge de commentaires pointant du doigt les migrants mais aussi l’inaction de la maire de la ville.

Alors que le gouvernement a le projet de disperser les populations migrantes dans toute la France, Calais connaît depuis une quinzaine d’années les conséquences graves de leur installation. Malgré cela, les politiques locaux semblent bien silencieux pour éviter de nouveaux Calais.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentBéthune réitère le festival des bières artisanales de Noël mi-novembre
Article suivantLyon-LOSC (1-0): le festival des occasions manquées

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici