Accueil Politique Meurtre de Lola: après Darmanin, Dupont-Moretti a sa propre vision de la...

Meurtre de Lola: après Darmanin, Dupont-Moretti a sa propre vision de la décence

266
0

La séance de l’assemblée nationale qui s’est déroulée hier sentait le souffre. Quelques jours après la mort atroce de la petite Lola, on attendait des échanges tendus entre membres du gouvernement et élus des partis d’opposition de droite. Cette journée a tenu toutes ses promesses.

Le maubeaugeois Eric Dupont-Moretti dénonce l’indécence de la récupération politique

Plusieurs interventions ont concerné et interrogé suite aux circonstances liées à la mort de Lola. La suspecte est en situation irrégulière depuis 3 ans qui s’était vu adresser un avis d’expulsion a pu tuer Lola de par sa présence non contrariée en France.

Eric Pauget, député LR des Alpes Maritimes, a fait une intervention choc à ce propos.

« Si la pudeur aurait dû m’empêcher de vous poser cette question, la colère n’a pu m’en dissuader », voilà comment le député débute sa question au ministre de la justice. Et continue par attaquer la politique d’Emmanuel Macron « par le laxisme de votre politique d’immigration, cette enfant a été martyrisée » et ses conséquences « Lola a perdu la vie car vous n’avez pas procédé au renvoi de cette ressortissante » [algérienne].

Eric Pauget est clair et selon lui, contrairement aux propos de Gérald Darmanin la veille sur RTL, ce crime n’a rien d’imprévisible.

Un ministre hué qui répond par le regard menaçant

Alors qu’il vient de se faire huer pendant 1 minute, la réaction d’Eric Dupont-Moretti en a surpris plus d’un. Elle ressemblait davantage au réquisitoire d’un procureur que de celle d’un ministre. Tout cela prononcé avec un regard noir, quasiment menaçant.

Comme le reste de la Macronie, selon lui il n’est pas responsable, il n’est pas coupable. Et lui aussi dénonce la récupération politique des groupes de droite. L’argument revient en boucle : la récupération politique.

Notons le soutien (habituel) du journal Libération qui ce matin prend la défense du ministre avec un titre cinglant « Meurtre de Lola: les mots justes de Dupond-Moretti face aux charognards ».

Les membres du gouvernement semblent demander aux représentants du peuple de ne pas parler de cette affaire, de cette horreur. Autant il fallait évoquer en boucle le cas d’Adama Traoré, jeune d’origine africaine tué pour avoir échappé à un contrôle de police. Autant dans le cas de Lola, petite fille européenne torturée par une algérienne, le silence s’impose. Comme si l’opposition politique n’avait pas à jouer son rôle.

A partir de demain, des manifestations sont organisées dans toute la France en hommage à Lola. Nous reviendrons prochainement sur ces recueillements.

Crédit photo: capture LCP

Le miroir du Nord, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentFrance 2 sur la piste des jeunes de Denain
Article suivantLa ville de Lille signe la charte pour le respect de la météo énergétique de RTE, Ecowatt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici