Accueil Environnement La ville de Lille signe la charte pour le respect de la...

La ville de Lille signe la charte pour le respect de la météo énergétique de RTE, Ecowatt

176
0

« Je baisse, j’éteins, je décale », cette petite musique est arrivée dans nos oreilles il y a environ 2 semaines par l’intermédiaire de la ministre de la transition énergétique: Agnès Pannier-Runacher. Telle une campagne abrutissante émise pendant le covid, on prend une fois de plus les Français pour des enfants comme le 7 octobre Charlotte d’Ornellas sur Cnews.

Transférant la responsabilité de la crise énergétique sur le dos des administrés, le gouvernement cherche encore à culpabiliser. On nous demande encore des efforts alors que les erreurs viennent des décideurs politiques eux mêmes en menant une guerre par procuration contre la Russie. Menaces de coupures électriques et de gaz, la menace est entrée dans la tête de beaucoup de personnes. Preuve que le discours passe bien, un sondage récent montre que 68% d’entre eux seraient favorables à des sanctions en cas de non-respect des restrictions énergétiques.

La ville de Lille veut économiser 7% d’énergie dès la 1ere année

Le mois dernier, nous vous parlions de la démarche Ecowatt développée par RTE (Réseau de transport d’électricité), une sorte de météo énergétique. Les entreprises, les particuliers et même les collectivités peuvent participer à la sobriété énergétique en actant leurs engagements à travers une charte.

Toujours à la pointe des démarches écologiques, la mairie de Lille a voté le 30 septembre dernier une délibération en vue de la signature de cette charte.

Et les élus entendent vite atteindre l’objectif de baisse énergétique fixée à 10% en 2 ans avec un objectif de 7% dès la première année.

Les termes de cette charte ne sont pas publiés sur le site de la mairie mais ils doivent reprendre les objectifs fixés par RTE pour les entreprises et collectivités.

Les objectifs sont doubles:

  • limiter la consommation d’énergie par la ville et dans la ville elle même
  • sensibiliser les habitants sur cet outil et les amener à accepter et adopter leurs gestes vers la sobriété énergétique. Une façon de faire entrer dans les têtes le discours gouvernemental…sensibilisation payée par les impôts des lillois eux mêmes. Habile.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentMeurtre de Lola: après Darmanin, Dupont-Moretti a sa propre vision de la décence
Article suivantLe Parti fédéraliste flamand manifeste à Lille pour le changement de nom de la région

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici