Accueil Société Lola retrouvée égorgée dans une valise, sa famille originaire du Pas-De-Calais

Lola retrouvée égorgée dans une valise, sa famille originaire du Pas-De-Calais

1183
0

C’est une affaire effroyable qui s’est déroulée dans le 19eme arrondissement de Paris. Une enfant de 12 ans, Lola, a été retrouvée morte dans une caisse en plastique, égorgée. Rapidement, les riverains font le lien avec une jeune femme qui demandait de l’aide dans la rue pour porter une valise trop lourde pour elle. Cette dernière a été arrêtée dans les Hauts De Seine.

Les parents de Lola remontent régulièrement dans le Pas-De-Calais

Selon informations de la Voix du Nord, le papa de l’enfant a ses racines dans le Béthunois et le Bruaysis, à Fouquereuil. Ses parents sont d’anciens commerçants bien connus à Béthune et Annezin. La grand-mère de Johan Daviet, gardien d’immeuble, vit également dans la même ville.

Quant à la maman de la petite fille, elle est originaire de Lillers. Sa famille serait, elle aussi, bien connue du coin.

Le couple possède un mobil-home à Rang Du Fliers. Ils étaient régulièrement dans la région pour visiter leurs familles ou prendre un peu de repos avec leurs deux enfants. Lola avait en effet un grand frère.

C’est Johan Daviet, lui-même, qui voit sa fille apeurée être suivie par cette femme de 24 ans. C’est la dernière fois qu’il apercevra sa fille vivante. Il a couru au commissariat le plus proche pour alerter la police prévenue auparavant de sa disparition.

Un déroulement confus

Les informations quant au massacre de la petite Lola sont pour l’instant encore parcellaires. Les habitants décrivent la femme de 24 ans comme très confuse. Faisant de nombreux aller-retour entre l’immeuble et des commerces avoisinants, elle aurait crié à plusieurs reprises « il l’a fait ». Elle aurait également parlé d’argent issu d’un trafic d’organes aux personnes interpellées pour l’aider à trainer la malle. Mais d’autres témoins la décrivent aussi très sereine quand elle est entrée dans une boulangerie pour s’acheter une viennoiserie alors qu’elle avait laissé la malle dehors.

C’est un SDF qui a alerté de la présence de la malle, deux petites valises étaient également à côté.

La police cynophile a été dépêchée sur place. Les chiens pisteurs ont de suite emmenés les policiers au 3eme sous-sol de l’immeuble où habitait Lola. Ils y ont retrouvé des objets tels un cutter, du scotch et du sang à proximité. La petite fille a été retrouvée avec du scotch sur sa tête presque découpée.

L’issue de la garde à vue des suspects algériens révèle une véritable horreur

Rapidement, la police arrête 8 personnes. 4 sont placées en garde à vue, 2 hommes et 2 femmes, toutes nées en Algérie. La jeune femme de 24 ans est décrite comme psychologiquement instable. Elle est trouvée chez sa soeur, qui elle aussi est emmenée pour être interrogée.

L’autopsie révèle que Lola est morte d’asphyxie.

Pendant la garde à vue, la suspecte ne se révèle pas si perturbée que cela. Elle parle calmement aux enquêteurs. Ces derniers ont appris des éléments relevant véritablement d’un calvaire vécu par la petite fille. Car une information judiciaire est ouverte ce jour des chefs de meurtre sur mineure de moins de 15 ans en lien avec un viol commis avec actes de torture et de barbarie, viol sur mineur de 15 ans avec actes de torture et de barbarie, et recel de cadavre.

Il s’agit d’un homme et de la femme de 24 ans sont sous placement provisoire. L’homme aurait hébergé la femme et transporté en camionnette.

La thèse du trafic d’organes : un sujet tabou

La suspecte a parlé d’argent issu du trafic d’organes. La presse a bien révélé cette information mais ce matin BFM nous apprenait que la thèse du trafic d’organes avait directement été mise de côté. Le chef d’inculpation de « recel de cadavre » a lui été bien retenu.

Le trafic d’organes et la disparition d’enfants ont souvent fait l’objet de thèses dites conspirationnistes. Elles ont un lien. Karl Zéro, dans sa revue « l’envers des affaires » et ses vidéos, a à plusieurs reprises mis en exergue les nombreuses disparitions d’enfants jamais résolues. Regardez cette vidéo de 2014.

Et la gêne de la police et de la justice dans ces affaires longues pour lesquelles beaucoup de parents sont obligés de faire appel à des professionnels privés faute de soutien des institutions de l’Etat. Aucune statistique n’existerait sur les enfants disparus (hors fugue). 49.000 enfants disparaissent chaque année en France. Un chiffre effrayant, bien que la grande majorité des enfants sont retrouvés après des fugues brèves. Mais 11.000 restent introuvables d’une année sur l’autre. 

Lola, elle, a été retrouvée, en bas de son immeuble. Cette affaire va ajouter de l’huile sur le feu quant aux immigrés présents sur le sol national. Déjà les réseaux sociaux débordent de hashtags sur le retour de la peine de mort et sur l’arrêt de l’immigration. Pour l’instant, les membres du gouvernement ne se sont pas exprimés sur cette affaire.

Crédit photo: AFP

Le miroir du Nord, 2022, dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentNicolas Grenon, compositeur pour la gloire de la cour du duché de Bourgogne
Article suivantRencontre avec Rémi Perrin du groupe « les usagers du TER Hauts De France »

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici