Accueil Économie OVH et Oney France soumises aux sleeping giants et à la bien-pensance

OVH et Oney France soumises aux sleeping giants et à la bien-pensance

401
0

Cet été, nous vous informions sur ce phénomène qui fait parler de lui depuis quelques années sur internet: les sleeping giants. Ces militants ont débuté leurs actions en 2016 après l’élection de Donald Trump. Sous prétexte de lutter contre les médias alternatifs et selon ce collectif d’extrême droite, ils interpellent publiquement sur les réseaux sociaux les annonceurs dont les publicités apparaissent dans des médias considérés comme d’extrême droite ou dans des émissions relayant des discours jugés racistes ou sexistes. Par une censure idéologique, ils appellent à couper les vivres de l’information qui ne correspond pas à leur idéologie.

Certains de nos collègues sont directement visés depuis le 25 juillet. On y retrouve notamment cités TV Libertés et Breizh Info. Leur force de frappe se veut de plus en plus élargie.

Des grandes entreprises régionales au garde à vous

Le compte des sleeping giants a récemment interpellé 2 grandes entreprises bien connues de la région: OVH, leader européen du cloud dont le siège est à Roubaix. Mais aussi Oney France, établissement de crédit de la famille Mulliez dont le siège est à Croix.

Concernant Oney, c’est un « avertissement » relatif à l’apparition d’une publicité de l’entreprise sur le site de Breizh info qui retient à l’attention des sleeping giants hier sur twitter.

Et le moins que l’on puisse constater est à la fois la réactivité du community manager d’Oney mais aussi la décision rapide de retrait de leurs publicités du site de nos collègues bretons.

Mais la pression exercée par les censeurs du web s’est également abattue plusieurs fois sur l’entreprise menée par Octave Klaba, OVH. Selon le post ci-dessous, on comprend que l’entreprise OVH s’est également soumise aux injonctions publiées qui concernaient TV Libertés.

Pas étonnant que ces 2 géants régionaux à portée internationale soient si dociles. Prônant la bien-pensance dans leur entreprise et leurs investissements, ils sont certainement favorables à ce type de contrôles.

Pour l’heure, les sleeping giants ont moins de travail sur la planche depuis quelques semaines. TV Libertés a décidé de supprimer les publicités de son site internet. Et contrairement à ce que pouvaient indiquer les sleeping giants en avril 2021, TV libertés n’est pas financée par vos impôts, mais uniquement par des dons.

Quand le contrôleur du net fait une fake news…

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEyecatcher, le nouvel album du groupe maubeugeois Art Zoyd
Article suivantDerby LOSC-RCL: une affaire de pénaltys

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici