Accueil Sports Une victoire et deux départs : semaine agitée pour le RCL avant le...

Une victoire et deux départs : semaine agitée pour le RCL avant le derby

164
0

Quelle semaine ! Victorieux dimanche soir contre l’Olympique Lyonnais, le Racing a subi dans la foulée le départ de Florent Ghisolfi, son directeur sportif. Gaël Kakuta a quant-à lui été transféré. Le mental sera sans doute la clé du derby prévu ce dimanche. Les supporters lensois ont apporté toute leur énergie à l’occasion d’un entraînement ouvert au public.

Lens-Lyon : encore une victoire à la maison !

Tout avait bien commencé. Dimanche soir, en clôture de la 9ème journée de Ligue 1, le Racing s’est logiquement imposé 1-0 face à l’OL, signant son 5ème succès en 5 matchs au stade Bollaert et prolongeant encore sa série d’invincibilité. Voilà désormais 17 matchs sans défaite pour les hommes de Franck Haise, le dernier revers remontant au 3 avril, il y a plus de 6 mois !

S’il s’agit d’une victoire sur le plus petit des écarts, la différence dans le jeu fut accablante pour les Lyonnais, qui peuvent remercier leur gardien Anthony Lopes de ne pas repartir avec une valise dans le Rhône.

Après trois matchs compliqués (Reims, Troyes, Nantes), Lens a de nouveau montré son plus beau visage, ne baissant jamais d’intensité pendant 90 minutes, combinant parfaitement, se procurant des occasions mais étant également très solide défensivement.

Saluons d’ailleurs plus particulièrement les performances de Kevin Danso, Facundo Medina et Salis Abdul-Samed. Ce dernier, arrivé cet été en provenance de Clermont pour remplacer Cheick Doucouré, parti en Premier League, est d’ores et déjà comme un poisson dans l’eau au sein de l’équipe dans son rôle de milieu récupérateur. 

S’il fallait trouver des défauts dans la performance globale, évoquons à nouveau l’inefficacité, même si, rappelons-le, le gardien adverse a fait des prouesses. Notons aussi la prestation en demie-teinte de Seko Fofana. Blessé fin août, l’Ivoirien est revenu à la compétition le 9 septembre. Il a depuis enchaîné les matchs, y compris deux lors de la trêve internationale avec sa sélection, matchs lors desquels il a d’ailleurs marqué à deux reprises. La fatigue se fait sentir.  

Le but du match est signé Florian Sotoca, une fois de plus. Il s’agit du 6ème but pour l’attaquant lensois, soit le même total que sur l’ensemble de la saison passée.
C’est cette fois sur penalty qu’il a trompé le gardien, faisant oublier son échec dans cet exercice lors de la première journée contre Brest.

Le chanteur Renaud gâté par Florian Sotoca

Pour l’anecdote, Florian Sotoca a offert après la rencontre son maillot au chanteur Renaud, venu assister à la rencontre. S’il n’est artistiquement plus que l’ombre de lui-même, rappelons qu’il a régulièrement mis le Nord et le passé-minier à l’honneur. L’un de ses grand-pères ayant lui-même été « gueule noire ». La chanson « Oscar », sortie en 1981, rendait hommage à ce dernier. En 1993, Renaud reprenait des chansons populaires de la région à travers l’album « Renaud cante el’ Nord ». C’est aussi en 1993 qu’il incarnait remarquablement Étienne Lantier dans le film Germinal.
Enfin, il faisait référence au Racing dans la chanson « Mon amoureux » sortie en 1994, titre dans lequel il imagine sa fille lui présenter son petit-ami, petit-ami aux multiples qualités dont celle d’être supporter de Lens.

Dans un registre bien moins léger, notons la banderole sortie durant le match par les Red Tigers, principal groupe de supporters lensois : « Quel est le fléau du foot français ? Les fumigènes ou le comportement douteux des dirigeants de la FFF ? »

Un message faisant référence aux révélations récentes du journaliste indépendant Romain Molina au sujet d’abus sexuels commis par des membres de la Fédération Française de Football depuis 40 ans.

Florent Ghisolfi, un départ par la petite porte pour un grand-artisan du projet lensois

Directeur sportif du RCL depuis 2019, Florent Ghisolfi était l’un des grands artisans du renouveau lensois. Dénicheur de talents, négociateur hors-pair, il était salué et respecté de tous.

Semblant ancré en Artois, le Corse a pourtant surpris l’ensemble du club en annonçant son départ à l’OGC Nice pour y assurer des fonctions similaires. Un départ expliqué tant bien que mal lors d’une conférence de presse donnée mercredi midi.

S’il était un employé comme un autre et dispose naturellement des mêmes droits, difficile de respecter un départ chez un concurrent sans avertissement alors même qu’il était chargé de recruter à Lens des joueurs n’étant pas – ou pas trop ! – des « mercenaires ». Tant pis pour la cohérence. Tant pis pour la fierté corse de Ghisolfi également, l’OGC Nice étant l’un des grands rivaux du SC Bastia, le club dans lequel il avait fait ses débuts en tant que footballeur il y a plus de 15 ans.

Pire encore, Florent Ghisolfi ne s’en va pas seul. Il embarque un autre membre de la cellule de recrutement lensois avec lui, Grégory Thil, l’ancien joueur de Boulogne sur Mer.

Reviendra t-il faire son marché au Racing ces prochains mois ? Début de réponse lors du mercato d’hiver.

En attente du remplaçant de Florent Ghisolfi

Le remplaçant de Florent Ghisolfi n’a pas encore été trouvé même si le nom de Grégory Lorenzi, actuellement en poste au Stade Brestois, est évoqué avec insistance. Ce dernier, Corse également, entretient des liens étroits avec Jean-Louis Leca et Yannick Cahuzac, tous deux toujours lensois. 

Un deuxième départ, celui du milieu de terrain Gaël Kakuta, a lui été annoncé jeudi. Un départ bien moins retentissant. Kakuta étant cantonné à un rôle de remplaçant depuis la saison passée et l’explosion du jeune David Pereira da Costa.
Désigné meilleur joueur africain de Ligue 1 à l’issue de la saison 2020/2021, Gaël Kakuta laissera malgré son irrégularité un souvenir positif au RCL. Il rejoint désormais l’Amiens SC en Ligue 2, club où il a déjà évolué.

Le public lensois est prêt pour le derby

Malgré la mauvaise nouvelle du départ de Florent Ghisolfi, le public lensois ne boude pas son plaisir en ce début de saison. Le peuple lensois espère désormais poursuivre la série de victoires dans le derby. Pour rappel, les Sang et Or ont remporté les trois confrontations de la saison dernière contre les dogues. Si certains lillois contestent le succès lensois en Coupe de France car décidé aux tirs-aux-buts, rappelons que cet exercice compte tout autant que le reste d’une rencontre, David Trezeguet et l’équipe de France version 2006 ne diront pas le contraire, c’est bien l’Italie qui a eu droit à une étoile sur son maillot à l’issue de la Coupe du Monde !

Mercredi matin, près de 3500 fans lensois se sont donc donnés rendez-vous à Bollaert pour un entraînement exceptionnel ouvert au public. Chants, fumigènes et ferveur ont animé ce moment, tout comme le déploiement d’une banderole sans équivoque : « Pour faire 4 sur 4, cassez-leur les pattes ! »

Rendez-vous dimanche à 20h45 !

Luc Legru

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentEnquête exclusive en immersion à la Brigade des mineurs de Lille
Article suivantRacisme ANTI-BLANC : un élu SOCIALISTE dénonce ! (I-Média 413)

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici