Accueil Politique Xavier Bertrand se prend les pieds dans le tapis vis à vis...

Xavier Bertrand se prend les pieds dans le tapis vis à vis des Républicains

133
0

Nous évoquions la semaine dernière le lancement de « Nous France », mouvement politique de Xavier Bertrand, président de région. Dans son fief de Saint Quentin, 1200 personnes étaient présentes samedi soir pour venir soutenir le malheureux candidat des primaires Des Républicains en décembre dernier.

Nouveau divorce avec Les Républicains?

Ça pourrait y ressembler mais il a démenti. Xavier Bertrand reste membre des Républicains mais avec « Nous France », il veut élargir le spectre des sympathisants. Il reste membre de son mouvement mais ne participera pas aux élections internes…tout en indiquant ses positions personnelles. Comme il l’a exprimé hier midi sur BFM.

Son objectif est de faire diffuser ses idées, un programme quasiment mettant en avant « la République des territoires ». Cela ressemble beaucoup à une initiative personnelle qui le verra partir Des Républicains à la moindre excuse comme l’élection d’Eric Ciotti comme président?

Et venir confirmer un retour en octobre dernier au sein de sa famille politique comme une pure opportunité politicienne. C’est bien ce que certains commencent à dire tout haut.

Des prises de position floues et incomprises

Hier midi, sur BFM, Benjamin Duhamel n’a pas manqué d’exprimer son incompréhension vis à vis des objectifs de « Nous France ». Il constate le départ du président de région des LR pour un retour au moment de la désignation du candidat pour les présidentielles puis l’officialisation d’un mouvement à part de LR qu’il estime nébuleux dans ses prises de positions.

Plus explicite , Eric Ciotti, y est allé d’un tweet moqueur.

Il est vrai que cet effet « girouette » suit toujours le sens des élections. 2022 passée, en route en solitaire pour 2027. Car les autres élections telles les sénatoriales ou les européennes n’intéressent pas le président de « Nous France ». Objectif: déployer son mouvement en région et donner une autonomie à ses fédérations régionales. Un premier pas intéressant qui devra être suivi d’autres plus marqués pour une réelle affirmation d’une autonomie territoriale.

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentLorient-LOSC: une défaite au goût amer
Article suivantFight club devant l’E.S.J. Lille, de la fiction à la réalité

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici