Accueil Vie des médias Quand la télé se fait le relai de la propagande de la...

Quand la télé se fait le relai de la propagande de la théorie du genre

297
0

La théorie du genre recouvre beaucoup de situations tout en présentant un nombre de personnes minoritaires. Pourtant, elle fait régulièrement l’objet d’interventions dans les médias ou l’objet de documentaires. La bien-pensance, aidée par les responsables politiques en place particulièrement depuis l’arrivée d’Emmanuel Macron sont parvenus à faire entrer le sujet à l’école. Le but : nier la différence entre les genres masculin et féminin et propager ses conséquences auprès des plus jeunes.

Mais ces derniers ne sont pas confrontés à cela seulement à l’école. La télévision n’est pas en reste et cela à des heures de grande écoute.

Le service public vise les jeunes adultes avec « chair fraîche » récompensée à séries mania

France TV slash, chaîne appartenant à France télévisions, est consacrée à la jeunesse avec des programmes pour les jeunes adultes.

Actuellement, une série est accessible en replay sur cette chaîne mais aussi sur France 5 appelée « chair tendre ». Voici le synopsis: « Jusqu’à il y a quelques mois, Sasha, 17 ans, était un garçon sans histoire. Ses problématiques étaient les mêmes que celles des adolescents de son âge. Mais Sasha vient d’apprendre qu’on lui ment depuis sa naissance. En réalité, Sasha est né avec un corps ni tout à fait fille, ni tout à fait garçon : un corps intersexe. »

En l’espèce, il s’agit d’un cas « d’intersexualité ». Intersexualité comme le I de « LGBTQI »…

Et pour cela, un des personnages se considère intersexe. L’actrice principale est une étudiante qui a fait un mémoire sur « La Métamorphose des sexes ».

A noter que cette série est la gagnante de la compétition « séries françaises » du festival lillois « séries mania » qui porte une attention particulière aux minorités LGBT. Cette série bénéficie donc d’un soutien sans faille…et tout cela avec vos impôts. Rappelons que le festival est subventionné par le conseil régional de plusieurs millions d’euros.

Arte va plus loin et vise les jeunes enfants

Ce soir, en seconde partie de soirée, Arte diffuse un film-documentaire danois « Petite fille ». Voici le synopsis: « A 2 ans et demi, Sasha a déclaré à sa mère : “quand je serai grand, je serai une fille”. Née dans un corps de garçon, Sasha se sent fille. Ce n’était pas “juste une envie passagère d’être comme maman”, comme le pensait alors sa mère. Âgée dorénavant de 7 ans, Sasha n’a pas changé d’avis. Ses parents ont accepté la situation. Chez eux, ils la laissent s’habiller en petite fille, mais ils se posent des questions. Car ils aimeraient surtout que Sasha puisse vivre sa vie comme elle l’entend. Le réalisateur a suivi Sasha et sa famille au quotidien pendant un an. »

Cette « mode » venue des Etats Unis est en train de créer des situations de détresse Outre Atlantique. Beaucoup de scientifiques et de médecins s’offusquent des métamorphoses subies par des jeunes enfants qui par la suite et lors de l’adolescence regrettent le changement de sexe.

Arte comme les chaînes du service public est financée par la redevance audiovisuelle. Le budget versé par Arte France est de 67,5 millions d’euros.

Or, elle ne cache pas ses objectifs sur son site internet:  » dans le but d’éduquer, d’informer et de distraire« . Son premier but : éduquer. Elle est donc un véritable relai de l’éducation nationale dans la diffusion de la propagande wokiste et en l’espèce, un public très minoritaire.

La redevance télé vient d’être supprimée mais comptons sur les dirigeants politiques pour trouver des solutions permettant d’alimenter des médias militants tel Arte.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentL’observatoire du journalisme (OJIM) fête ses 10 ans…avec un courrier de la police judiciaire
Article suivantLa gauche régionale hors-jeu en boycottant l’équipe de France de foot de l’Assemblée Nationale

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici