Accueil Politique La gauche régionale hors-jeu en boycottant l’équipe de France de foot de...

La gauche régionale hors-jeu en boycottant l’équipe de France de foot de l’Assemblée Nationale

176
0

Les députés n’ont pas encore repris le chemin de l’hémicycle de l’Assemblée Nationale que les tensions sont déjà palpables entre les groupes politiques. Le sujet n’a pas d’objet politique et pourrait même porter à rire. En cause, la participation d’élus du rassemblement national à l’équipe de France de football de l’Assemblée Nationale face au Variétés Club de France prévu ce soir à Paris. Un moment sympathique en perspective face à d’anciens joueurs professionnels. Mais plusieurs députés de gauche s’opposent à leur participation et boycottent le match. Quant à Aurore Bergé, présidente du groupe de la majorité présidentielle, elle recommande de ne pas y participer pour la même raison.

Benjamin Saint Huile : la même passion mais pas le même maillot

Le député de la 3eme circonscription du Nord, qui vient d’intégrer le groupe Liberté Indépendants et Outre-Mer et Territoires (LIOT), a été clair ce matin sur Cnews. Pour lui, c’est un grand non à ce match en commun avec les élus RN.

L’élu de gauche ne souhaite pas partager ce moment simple et sportif au nom de considérations philosophiques.

Emmanuel Blairy, député de la 1ere circonscription du Pas-De-Calais faisant partie des 89 élus RN, est notamment sur la feuille de match

Ugo Bernalicis préfère jouer avec des détenus d’une prison de l’Aisne

C’est ce qu’il a affiché sur ses réseaux sociaux hier.

Ne se privant pas de faire une comparaison avec les élus RN traités de « fachos ». Ces derniers apprécieront.

Sujet de discorde au sein des groupes politiques

Que ce soit chez Renaissance, mouvement d’Emmanuel Macron ou chez LFI, le sujet a créé des discordes. Aurore Bergé n’a pas été écoutée et même comprise par l’ensemble des élus de son parti. Idem du côté du mouvement de Jean Luc Mélenchon dans lequel Eric Coquerel s’est dit favorable à ce type d’initiative. Au sein même du gouvernement, pas de consensus. Olivier Véran, porte parole, a indiqué que s’il avait eu la possibilité de participer, il ne l’aurait pas fait. Roselyne Bachelot, quant à elle s’est offusquée d’une telle prise de position. Outre le fait que ce soit un match de football à but caritatif, elle estime que cela va à l’encontre des électeurs RN qui se sentiront non respectés.

Par le passé, une initiative similaire dans le cadre d’un match de rugby n’avait pas posé problème. Sur la photo, on y voit même Alexis Corbière dans la même équipe que Louis Aliot, désormais maire RN de Perpignan.

Ces élus ont donc totalement oublié deux choses:

  • l’objectif louable du sport dont l’essentiel est de réunir et de participer comme le disait Coubertin. Comme l’a souligné Karl Olive, un des capitaines de l’équipe appartenant au groupe Renaissance, l’étiquette politique reste dans le short.
  • l’association caritative pour laquelle ce match doit avoir lieu: une structure qui oeuvre contre le cyberharcèlement des enfants, problème majeur pour la jeunesse

LFI a indiqué qu’une aide financière allait lui être versée. Malgré tout le charme du sport est cassé.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentQuand la télé se fait le relai de la propagande de la théorie du genre
Article suivantIl roulait à 174 km/h pour ne pas manger froid

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici