Accueil Société La salle de sport Basic Fit à Roubaix et Lille ouverte seulement...

La salle de sport Basic Fit à Roubaix et Lille ouverte seulement aux femmes

550
0

Basic fit est une chaîne de salles de sport qui compte plus de 600 clubs dans toute la France. L’enseigne est présente en nombre dans le Nord Pas De Calais. Certaines de ses salles connaissent une certaines particularité: elles ne sont ouvertes qu’aux femmes. Phénomène qui se développe dans beaucoup de pans de la vie sociale, le sport n’y échappe.

Lille et Roubaix concernées

Basic Fit offre donc la possibilité aux femmes de n’être qu’entre elles pour pratiquer les cours collectifs ou s’entraîner sur les machines du club à Lille et Roubaix. Plusieurs salles de la même enseigne sont ouvertes dans ces 2 villes. Mais seuls les clubs situés rue de Douai à Lille et boulevard Gambetta à Roubaix sont concernés.

Ces 2 clubs ont un point commun; ils sont tous deux situés dans des quartiers dits « populaires », comprenez à forte proportion d’immigrés. Le club de Roubaix est proche du métro Eurotéléport et celui de Lille, près de la station, porte de Douai qui connaissent une insécurité grandissante depuis des années.

L’enseigne répond à une demande de plus en plus forte: le sport entre femmes. Sur son site internet, elle explique la démarche « basic fit ladies » et vous pouvez appliquer un filtre pour connaître les clubs concernés.

Même si tous types de femmes peuvent aspirer à cette évolution, notamment pour être à l’aise en tenue de sport, ce sont d’autres considérations qui entrent en ligne de compte.

Entre femmes au nom de la sécurité

Une raison a poussé basic fit à faire ce choix: la sécurité. Et l’enseigne ne le cache pas comme elle l’indique sur son site internet:  » Votre confiance en vous sera boostée, vous vous sentirez en sécurité pour donner à 100% dans vos entraînements. » Même si le terme « sécurité » est mêlé à la pratique sportive, il est formellement indiqué comme objectif à ces clubs. Cela n’est pas étonnant compte tenu du nombre de faits divers relevés depuis quelques mois dans ces lieux. Nombre de femmes sont harcelés comme elles peuvent le subir dans la rue. Regards insistants, attouchements, voire agressions sexuelles, la sécurité n’est plus assurée tous les jours.

Mais Basic Fit a fait le choix de pourvoir les villes des grandes metropoles de ce type de salles exclusivement féminines. Un hasard? Certainement pas, ce sont dans les métropoles que les agressions et crimes sont les plus nombreux. Les clubs « ladies only » sont situés également à Paris, Saint Denis, Nantes, Montpellier, Strasbourg, Marseille, Toulouse ou encore Lormont, banlieue de Bordeaux où règnent trafics de drogue et insécurité. Ceux qui voudraient que ces villes soient habitées par un « sentiment d’insécurité », ont été contrariés par une étude récente. Selon une enquête menée par Numbeo, base de données sur les villes et pays du globe, la France n’est ainsi plus considérée par les touristes comme une destination hors de danger. Certaines villes où Basic Fit a posé ses valises féminines sont considérées comme plus dangereuses que certaines destinations d’Amérique du Sud…

Entre femmes au nom de la religion

Mais une autre motivation est certainement aussi à l’origine de l’ouverture de ces salles non mixtes : la religion musulmane. Les femmes musulmanes ne peuvent pas s’adonner librement aux activités sportives devant des hommes…surtout si elles veulent retirer leur voile.

Cet été, compte tenu de la canicule, certains particuliers n’ont pas hésité à louer pour la journée ou quelques heures, leur piscine. Certains ont remarqué que beaucoup de musulmanes s’étaient dit enchantées de la tranquillité de ce loisir.

Sur certains forums dédiés aux musulmans, la question revient fréquemment : où faire du sport sans son voile? Un exemple avec le forum Yabiladi:

Les réponses indiquent fréquemment des clubs basic fit.

Basic fit ne fait que répondre à une demande qui suit l’évolution de la société française. Mais qui permet d’appliquer un des principes de la charia: des activités non mixtes. Quelle est la prochaine étape? L’ouverture des salles lors de la rupture du jeune du ramadan?

Crédit photo: capture twitter

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentScience Po Lille accueille ce soir SOS méditerranée, association immigrationniste
Article suivantLa première finale d’Intervilles oppose Saint-Amand-les-Eaux à Dax

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici