Accueil Société Fuite d’Hassan Iquioussen, une enquête quasi à l’arrêt

Fuite d’Hassan Iquioussen, une enquête quasi à l’arrêt

165
0

Fin août l’affaire Hassan Iquioussen connaissait un nouveau rebondissement. L’imam controversé natif de Denain était en fuite alors que l’avis d’expulsion émis à son encontre était validé par le Conseil d’Etat. Nouveau revers pour Gérald Darmanin qui avait dû se démener pour aboutir à un avis d’expulsion opposable à l’imam.

Depuis 3 semaines, Hassan Iquioussen est introuvable malgré des recherches actives et une demande d’intervention des autorités belges et l’émission d’un mandat d’arrêt international. Mais les choses ne se passent pas si facilement que prévu.

Des autorités belges bloquées par la procédure

Selon le ministère de l’intérieur, Hassan Iquioussen se trouverait en Belgique depuis sa disparition. Réelle information ou pressentiment logique compte tenu du pedigree de l’homme? Personne ne serait étonné de le savoir à Molenbeek, antre de l’islamisme radical de l’autre côté de la frontière.

La France s’est donc tourné vers son voisin pour mettre en place une collaboration judiciaire et policière. Problème, la procédure est bloquée côté belge. Le motif: la justice belge ne connaît pas l’infraction pour laquelle l’imam est poursuivi. Ce qui suffit à bloquer les recherches et ne pourrait pas aboutir à son arrestation. Gérald Darmanin ne sera donc pas aidé de ce côté là

Un possible souci de procédure également en France

Mais les soucis du ministre de l’intérieur pourraient également venir de son propre camp. Selon le média RMC, l’imam n’a pas disparu le jour de l’émission de l’avis d’expulsion émis par le Conseil d’Etat, soit l’issue finale de la procédure. Il était déjà introuvable quelques jours avant. Par conséquent, la justice ne pourrait pas le considérer comme en fuite. La procédure connaîtrait alors du plomb dans l’aile.

Rappelons qu’il était annoncé inaugurer une nouvelle mosquée à Châtellerault dans la Vienne le samedi 2 septembre. Il était parti vers d’autres cieux…au nez et à la barbe de Gérald Darmanin qui fait moins de publicité quant à l’expulsion de l’imam de Hautmont qui aurait été validée par le tribunal de Lille.

Si c’est pour revivre un tel fiasco, autant se faire discret pour une fois.

Crédit photo: DR

Le miroir du Nord, 2022. Dépêches libres de copie et de diffusion sous réserve de mention et de lien vers la source d’origine

Article précédentBalance ta sub: vos impôts au service des vacances aux sports d’hiver des jeunes de banlieue
Article suivantUn O.V.N.I observé dans le ciel de Maubeuge

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici